AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


vendredi 4 septembre 2020

Le chrétien victorieux

 

Le chrétien victorieux


« Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche. J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m'est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. » (II Timothée 4.6-8 ) ; telles furent les déclarations du grand apôtre Paul au soir de sa vie.

Oui, malgré notre position d’autorité dans ce monde (Matthieu 10.1 ; Marc 3.15 ; Luc 9.1 ; Luc 10.19 ; Marc 16.17) où Satan est le prince, le maître (Jean 14.30), malgré les nombreuses victoires auxquelles nous avons eu gratuitement accès par notre foi en Jésus-Christ (Romains 6.1-23), malgré notre délivrance grâce au sacrifice expiatoire du Seigneur à la croix à Golgotha (Colossiens 2.8-17), il y a encore un combat de la foi à mener contre le mal, avant la concrétisation définitive de notre victoire éternelle sur Satan et ses enfants comme nous pouvons le lire ci-dessous :

Apocalypse 3.5 : « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. »

Ces paroles sont bien celles du Seigneur Jésus-Christ transmises à l’apôtre Jean sur l’île de Patmos soixante trois ans(63) après son ascension, c’est-à-dire son départ de la Palestine pour le Ciel.

Est-ce à dire que nous ne sommes pas encore définitivement victorieux sur Satan et les siens ? Nullement !

Cela ne veut pas du tout dire que la protection inviolable dont nous jouissons en tant qu’enfant de Dieu peut nous être enlevée par Satan ou par les sorciers, par les magiciens ou par les autres agents de ce monde des ténèbres. 

 

Que dit la Bible ?

 

La doctrine biblique est claire à ce sujet :

  I Jean 2:14 : «Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. » 

Cela veut simplement dire qu’il y a un combat de la foi à mener pour demeurer ferme jusqu’à la fin dans la grâce qui nous a été offerte. Cette grâce nous indique le chemin à emprunter pour garder notre invulnérabilité devant Satan et ses agents :

 Tite 2.11-14 : «  Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. » 

 

La stratégie de Satan

 

Satan sait mieux que les enfants de Dieu que celui qui pèche est du diable (I Jean 3.4-10) et que Dieu n’exauce point les pécheurs (Jean 9.31). S’il peut vous amener à violer les commandements de Dieu de manière récurrente, il est assuré que vous serez déchu de votre position d’autorité sur lui et les siens. 

 

Ses méthodes

 

Pour vaincre Ève dans le Jardin d’Éden, il n’a pas usé de violence mais de séduction pour l’amener à désobéir à son Créateur (Genèse 3.1-7 ). Il n’en pouvait pas être autrement : Satan sait bien que s’il tentait de forcer un enfant de Dieu l’Ange de l’Éternel qui campe autour de ceux qui craignent Dieu (Psaume 34.8) lui infligerait des dommages qui mettront fin à ses activités comme ce fut le cas des anges qui n’ont pas gardé leur dignité  :

 II Pierre 2.4 :«  Car, si Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais s'il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement ; »

Jude 1.6 : «  ... qu'il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure ; » .

Satan, dans sa grande intelligence, a compris très tôt l’avantage qu’il avait à instiller dans la pensée des hommes de méchants sentiments de jalousie, de haine, de convoitise, de rivalité, de cupidité, d’orgueil, afin de les utiliser pour accomplir ses desseins. Il mène une véritable guerre aux hommes en les torturant avec la convoitise des richesses de ce monde (I Pierre 2.11 ). Et son unique ambition, c’est d’empêcher les hommes à accéder au ciel d’où il a été chassé après sa rébellion contre Dieu (Ésaïe 14. 45-20; Ézéchiel 28.12-19 ; Apocalypse 12.4)

 

Les armes de Satan

 

Immensément rusé, Satan a, dans son arsenal, tout une panoplie d’armes qu’il met en œuvre par ses anges déchus et par des agents humains dont il a voilé l’intelligence (II Corinthiens 3.3,4 ). Il se cache derrière (Jean 8.44) :

-Les mensonges ;

-Les manipulations de masse ;

-Les fausses religions ;

-Les faux dons spirituels ;

-Les fausses visions et prophéties  ;

-L’occultisme et la magie ;

-L’échelle des valeurs en honneur parmi les hommes ;

-La promotion des valeurs anti-bibliques dans les communautés ;

-Les us et coutumes contraires à la volonté de Dieu ;

-Les violences ;

-Les crimes rituels ;

-Les pillages ;

-Les guerres ;

-Les rébellions ;

-Les émeutes ;

-Les querelles ;

-Les vanités ;

-L’avarice ;

-Les biens de luxe futiles ;

-Le racisme ;

-L’orgueil des grands de ce monde ;

-Les plaisirs coupables ;

-Les persécutions religieuses ;

-L’impudicité ;

-L’adultère ;

-Les fornications ;

-Les avortements ;

-…

Non, Satan n’agit pas à visage découvert ; autrement tous l’abandonneront. Car il n’y a sur cette terre personne qui veuille aller dans le feu éternel.

Il procède d’abord par séduction puis, s’il y a échec, par persécution. Il se sert alors de son bras armé qui est le grand groupe des égarés pour pourrir la vie des chrétiens authentiques. Au menu :

-Injures ;

-Diffamations ;

-Moqueries ;

-Rejet ;

-Mépris ;

-Haine ;

-Violation de conscience ;

-Violence ;

-Tortures ;

-Meurtre ;

-Privations de liberté

-Destruction de biens privés ;

-Bannissement ;

-…

Tout, presque tout ce qu’il y a de méchants, d’abominables, d’inhumains y passe ; des plus grossiers aux plus raffinés. Les agents de Satan redoublent d’ingéniosité pour faire le mal, pour décourager, pour briser le pauvre chrétien. La Rome antique a servi Satan dans ce domaine avec ardeur. En lisant les récits de ces moments ténébreux, on en est profondément choqué (Actes 12..2,3 ; Actes 14.19 ; I Corinthiens 4.9-13 ; II Corinthiens 11.25). Mais tout cela n’est qu’une plaisanterie à côté des six cents ans (600) d’inquisition. Devant autant de sauvagerie, d’inhumanité, si l’on n’y prend garde, la haine gagne vite le cœur et le désir de vengeance nous submerge au point où certains font naufrage par rapport à la foi et prennent les armes. 

 

Les armes de Dieu contre les attaques de Satan


1- Le pardon et l’amour du prochain

Ces hommes et femmes au service de Satan ne sont pas bien conscients de l’extrême gravité de leurs actes. Ils n’ont pas non plus la révélation qu’ils se battent contre leurs propres intérêts. Voilà ce pourquoi, la Bible nous rappelle que nous n’avons pas à combattre les agents humains du Diable mais au contraire à prier pour eux afin qu’ils voient briller les splendeurs de l'Évangile. Par contre, nous devons affronter violemment les démons selon leurs rangs ( les principautés, les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants dans les lieux célestes) qui, en réalité, les utilisent pour nous combattre. Il n’est donc pas question de prier pour leur mort ; ils sont, tout comme nous-mêmes, des victimes de la méchanceté de Satan :

II Corinthiens 10 : 3-4  « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. » 

 Éphésiens 6:11-12 :«  Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. »

Pour nous délivrer du piège de la haine que Satan utilise pour nous faire perdre le bénéfice de la Vie Éternelle (I Jean 3.15), le Seigneur Jésus-Christ nous avertit du caractère inévitable de la persécution  et des grandes bénédictions que nous obtiendrons si nous la supportons patiemment :

II Timothée 3.12 : « Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés. »

Mathieu 5.10-12 : « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous. »

  I Pierre 4.12-14 : «  Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d'une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous. »

Il nous enseigne aussi à triompher d’elle afin d’être parfait comme notre Père Céleste est parfait ( Mathieu 5.43-48) :

Romains 12.17-21 : «  Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s'il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »

I Timothée 5.15 : « Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal ; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous. »

I Pierre 3.9-12 : « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction. Si quelqu'un, en effet, veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu'il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses, qu'il s'éloigne du mal et fasse le bien, qu'il recherche la paix et la poursuive ; car les yeux du Seigneur sont sur les justes et ses oreilles sont attentives à leur prière, mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal.»

Cependant, nous devons mettre en œuvre ce pardon et cet amour du prochain en nous rappelant des avertissements que le Seigneur nous a donnés dans Sa parole (Mathieu 10.16-25). Il ne s’agit donc pas d’un amour naïf et sans sagesse. Il s’agit d’une compassion mêlée de tristesse. Car ils ne sont nullement disculpés devant Dieu. Au contraire, ils porteront la peine de leurs péchés.

2- Le port de l’armure spirituelle


Le Seigneur, conscient que nous devons riposter et non rester les bras croisés devant ces attaques incessantes et douloureuses des enfants du diable, révèle les différentes pièces de l’armure spirituelle dont nous devons nous revêtir pour tenir ferme dans les moments d’épreuve dans Éphésiens 6.10-18 :

«Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice ;  mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix ; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin ; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. »

 

Les éléments de l’armure



a-La vérité (Eph.6.14b)

La vérité, c’est la Parole de Dieu ; c’est notre Seigneur Jésus-Christ (Jean 1.1 -18; Jean 14.6 ; Jean 17.17  ) ; c’est aussi la saine doctrine de Christ c’est-à-dire son enseignement ().

Il faut donc être né de nouveau pour utiliser la vérité comme ceinture. Il faut aussi ne pas être dans un mensonge doctrinal (Apocalypse 14.2-5) qui touche à la nature de Dieu ou à la nature de Christ. Car, selon leur gravité, ils peuvent vous empêcher d’avoir accès à la vie Éternelle.

b-La justice (Eph.6.14c)

Il y a la Justice de Dieu et il y a la justice de l’homme. La Justice de Dieu est Sa sainteté incorruptible, tandis que la justice du chrétien lui vient de sa foi en Jésus-Christ. Cette justice, acquise par la foi, l’oblige à rechercher et à pratiquer la Justice de Dieu c’est-à-dire la volonté de Dieu qui le conduit à la sainteté (Romains 10.1-10).

c-La prédication de l’Évangile (Eph.6.15)

Le zèle de l’Évangile de paix est la pratique active et inspirée du témoignage chrétien dans le cadre de l’exercice du ministère de la réconciliation (Romains 10.12-15 ; II Corinthiens 5.18-20 ).

d-La foi (Eph.6.16)

La foi qui sauve c’est-à-dire celle qui croit en la divinité et au sacrifice expiatoire de Jésus-Christ pour être sauvé n’est pas celle dont parle ce verset. Il s’agit de la foi pour obtenir de Dieu par la prière (Jacques1.5-8 ; Mathieu 14.22-31 ; Mathieu 15.22-28 ; Mathieu 21.18-21 ) Cette foi est basée sur la connaissance de la souveraineté de Dieu, son omniscience, sa toute-puissance, sa fidélité et sa bonté. C’est en étudiant la Bible assidûment dans la prière qu’on parvient à la profonde révélation de la nature de Dieu, notre Créateur.

e-Le salut (Eph.6.17a)

Philippiens 2.12  : « Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ». Cette invite de la Bible n’indique pas que le salut est progressif ou doit faire l’objet d’une recherche continuelle. Ce verset nous invite à garder l’assurance du salut dans une conscience pure et sans tâche. Car l’assurance du salut nous place dans une position très confortable dans le combat contre les forces ténébreuses. Il est donc très important de veiller sur sa marche chrétienne :

I Thessaloniciens 5.8 : « Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l'espérance du salut ; »

f-La Parole de Dieu (Eph.6.17b)

L’utilisation de la Parole de Dieu comme une épée suppose que nous l’étudions assidûment et que nous maîtrisons les promesses qui s’y trouvent. Nous devons utiliser les versets appropriés pour répondre à Satan comme le Seigneur lui-même les a employés pour fermer la bouche à Satan (Mathieu 4.1-11). Il faudrait confesser chaque fois que le besoin se fait sentir, la parole de Dieu pour éloigner le doute et l’inquiétude. Rappeler à Dieu ses promesses dans la prière pour avoir de l’assurance et obtenir la victoire sur Satan et ses démons.

g-La prière et des supplications persévérantes et ferventes (Eph.6.18)

Le Seigneur nous a lui-même invités à prier afin de ne pas tomber en tentation (Mathieu 26.41). La prière est " la respiration de l’âme" ; c’est elle qui maintient la foi vivante et rayonnante. Elle est le moment privilégié où nous rencontrons Dieu pour exprimer nos besoins et celui des autres. La prière associée au jeûne est souvent nécessaire pour venir à bout de certaines possessions démoniaques (Mathieu 17.21). La prière des saints est particulièrement agréable au Père Céleste. C’est un parfum d’agréable odeur (Apocalypse 8.2-4). Elle est très efficace pour détruire les plans du diable. Celui qui ne prie pas pour l’avancement de l’œuvre de Dieu et la paix des saints est un serviteur de Satan qui s’ignore.

Pour que cette armure soit efficace contre les attaques sournoises de Satan, il faut veiller à la présence effective de chaque élément. Si un élément venait à manquer les autres seront inopérants ; cela est encore plus vrai si le casque du salut venait à faire défaut.

Le chrétien qui est ainsi équipé spirituellement ne peut être vaincu par Satan ; comme les apôtres de Jésus-Christ, il traversera les zones de turbulence dans sa vie chrétienne sans aucune crainte.

La vie chrétienne n’est pas un long fleuve au cours tranquille. C’est une vie de combat.

Jude 24-25 : « Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen! »


 


Pasteur Dewis HILLAH


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.