AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


dimanche 13 janvier 2013

PRENEZ GARDE QUE PERSONNE NE VOUS SEDUISE ( Deuxième partie )


Les versions bibliques et le mouvement œcuménique, une Toile dévastatrice

 Claude Lamontagne2000                                                     Retourner à la  première  partie



Chapitre 2    Textes grecs

        Il y a principalement deux familles de textes grecs. Ceux que nous appelons le Textus Receptus (Texte reçu) et ceux de la famille d'Alexandrie (Vaticanus, Sinaïticus Codex D etc.). Les données les plus récentes démontrent qu'il y a environ 5 315 manuscrits grecs. Aussi les études démontrent que 99 % de ces textes sont de la famille du Textus Receptus. Les textes d'Alexandrie comptent pour à peine 1 % de tous les textes, cependant ils sont à la base des nouvelles versions modernes de la Bible, ainsi que les bibles catholiques romaines et celles des Témoins de Jéhovah. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à lire le livre que j'ai écrit en 1999 intitulé La Bible en Français courant parole de Dieu ou des Hommes ?
Dans ce chapitre nous allons nous concentrer sur les textes grecs préparés par l'Alliance biblique universelle (basés sur les textes d'Alexandrie), ainsi que les textes grecs de Nestle/Aland (basés aussi sur les textes d'Alexandrie).
Lorsqu'une nouvelle Bible est proposée, les traducteurs se penchent d'abord sur la question à savoir quels textes grecs ils doivent utiliser. Le Texte Reçu, le texte de l'Alliance biblique universelle ou celui de Nestle/Aland ?
L'histoire démontre sans équivoque que le Texte Reçu est un texte qui a été transmis de génération en génération par des chrétiens fidèles et combattant pour la foi qui a été donnée aux saints (Jude 3). Même si ce texte n'a reçu que son nom (Textus Receptus) lors de la réforme, il était bien établi d'avance, et surtout détesté par l'Église catholique romaine, qui cherchait à tout prix à le détruire. Mais grâce à l'intervention de Dieu et à sa promesse de garder sa parole (Ps 12:7-8; Ps 78:5-6; Mt 24:35; Ésaïe 40:8; 1 Pi 1:23-25), Dieu s'est servi de gens tels que le peuple Byzantin et Vaudois, caché dans les Alpes, à l'abri du système monstrueux du pape, afin que les générations futures puissent avoir accès à la parole de Dieu en entier.
Nous remarquons que, dans les évangiles seulement, Le codex Vaticanus est diffèrent du Texte Reçu de façon suivante : Il omet au moins 2 877 mots; il ajoute 536 mots; il substitue 935 mots; il transpose 2 098 mots; et il modifie 1 132 mots; faisant ainsi un total de 7 578 divergences verbales. Mais le codex Sinaïticus est encore pire, car ses divergences verbales dans les catégories particulières démontrées plus haut, sont égales à près de neuf mille. (1)
De l'origine, à la transmission du texte d'Alexandrie nous pouvons constater des personnes comme Origène (qui nie la divinité de Jésus-Christ), Eusèbe (adhérant des idées hérétiques d'Origène), Jérome (qui produisit La Vulgate pour l'Église catholique romaine), Marcion (agnostique du VIe siècle) jusqu'aux hérétiques du XVIIIe et du XIXe siècles tels que : Griesbach, Lachmaan, Tischendorf, Tregelles, Westcott et Hort.

Qui sont Westcott et Hort ?
Brooke Foss Westcott (1825-1901) et Fenton John Anthony Hort (1828-1892) étaient deux universitaires anglais qui produisirent le texte grec corrompu sur lequel sont basées les versions modernes. On doit à leur influence dominante sur le Comité de révision de 1871-1881 la plupart des corruptions qui touchent les traductions modernes. Celui qui croit à la Bible devrait se rappeler de plusieurs points lorsqu'il discute de ces deux hommes. Ces renseignements sont fort bien documentés dans Final Authority de William Grady, et dans New Age Bible Versions de Riplinger.
1.      À eux deux, les livres Life and Letters of Brooke Foss Westcott et Life and Letters of Fenton John Anthony Hort contiennent plus de 1 800 pages. Il n'y a pas l'ombre d'un témoignage personnel de salut de la part d'aucun de ces deux hommes, et le nom de Jésus n'est mentionné que neuf fois!
2.      Westcott croyait fermement au culte de Marie, tandis que Hort affirmait que le culte de Marie avait beaucoup en commun avec le culte de Jésus.
3.      Hort croyait au maintien des sacrements de l'Église catholique romaine.
4.      Hort croyait en la régénération de l'âme par le baptême tel qu'enseigné par l'Église catholique.
5.      Hort rejetait l'infaillibilité de l'Écriture sainte.
6.      Hort s'intéressait beaucoup aux travaux de Charles Darwin, lui et Westcott rejetaient le récit de la Création.
7.      Westcott ne croyait ni à la seconde venue du Christ sur Terre, ni au millenium, ni au paradis.
8.      Tous deux rejetaient la théorie de l'Enfer et appuyaient les prières pour les morts du purgatoire.
9.      Hort refusait de croire à la Trinité.
10.  Hort refusait de croire aux anges.
11.  Westcott a admis être communiste de nature.
12.  Hort a admis qu'il détestait toute forme de démocratie.
13.  Westcott était un grand buveur de bière. En fait, seulement 12 ans après la parution de la Version révisée, il était le porte-parole d'une brasserie.
14.  Pendant qu'ils travaillaient sur leur texte grec (1851-1871) et au comité de révision de la Version révisée (1871-1881), Westcott et Hort s'étaient attachés " à des esprits séducteurs et à des doctrines inspirées par les démons " (1 Tim. 4:1). Les deux hommes étaient vivement intéressés par les pratiques occultes et les clubs. Ils mirent sur pied le club Hermes en 1845, la Ghostly Guild en 1851 puis, au cours de la même année, Hort se joignit à un club secret appelé Les Apôtres. Il s'agissait de groupes spirituels qui croyaient en des pratiques antibibliques telles que la communication avec les morts (nécromancie).
15.  Le texte grec de Westcott et de Hort fut remis EN SECRET au Comité de révision.
16.  Les membres du Comité de révision de 1881 promirent de garder le secret relativement au nouveau texte grec utilisé; ils se rencontrèrent en secret pendant 10 ans.
17.  Le texte grec corrompu de Westcott et de Hort n'a été diffusé au public que cinq jours avant le commencement de la Version révisée. Cela a empêché les universitaires qui croyaient en la Bible, dont Dean Burgon, de le réviser et d'exposer un tel tas d'ordures. (2)


ABU 1re, 2e, 3e et 4e éditions
L'Alliance biblique universelle a poursuivi l'œuvre dévastatrice de Westcott et Hort en établissant un comité de rédaction qui prépara un nouveau texte grec, nommé tout simplement The Greek New Testament. L'Alliance biblique universelle a produit à ce jour, quatre versions du texte grec, qui diffèrent l'une de l'autre. La base de ces textes est principalement composée du texte grec de Westcott et Hort, du codex Vaticanus, du codex Sinaïticus et du codex Alexandrinus.
Malheureusement le Texte Reçu est rejeté aujourd'hui lorsqu'il est question de choisir un texte grec pour produire une Bible. Les textes de l'Alliance biblique universelle et ceux de Nestle/Aland sont préférés. Pourquoi ? C'est bien simple, vous n'avez qu'à regarder les croyances et le mouvement œcuménique des sociétés bibliques pour ensuite les comparer avec ceux qui ont produit les textes grecs de l'Alliance biblique universelle et de Nestle/Aland. Vous allez voir que l'apostasie ça va ensemble. Les producteurs de ces textes sont aussi apostats que les sociétés bibliques elles-mêmes. (N'oubliez jamais que des loups ça se tient ensemble.)
Les producteurs des textes grecs de l'ABU sont des hérétiques au plus haut degré. Regardons quelques membres du comité de rédaction.

Carlo Maria Martini
Cardinal jésuite de l'Église catholique romaine, il serait en liste pour la papauté selon Time Magazine. Martini a participé aux productions des textes grecs; The Greek New Testament de l'ABU, la 2e, 3e et 4e éditions, ainsi qu'à celles de Nestle/Aland, telles que la 27e édition. Martini est promoteur du Nouvel Âge, du modernisme, du rationalisme et du syncrétisme. Martini était aussi un des orateurs lors de la réunion qui s'est déroulée à Melbourne, Australie en 1997, intitulé The Religion and Cultural Diversity Conference (Conférence sur la diversité des religions et des cultures). Cette conférence regroupait, certains des hommes les plus puissants, qui travaillent main dans la main afin d'établir un Nouvel Ordre Mondial. En fait cette réunion n'était qu'un pas de plus vers le Nouvel Ordre Mondial.
Parmi les personnes présentes il y avait; des archevêques des Églises anglicane et catholique vêtus de couleur pourpre et écarlate; des bouddhistes en robes safranées; des meneurs islamiques; des prêtres orthodoxes grecs; des rabbins juifs; des leaders du mouvement Quaker; des représentants de Vision Mondiale; des officiers de l'Armée du Salut; des ministres des Églises unies; L'Église de Dieu (Armstrongisme) était aussi représentée.
Regardons ce qu'un auteur bien encré dans la connaissance du Nouvel Âge, de la franc-maçonnerie, et sur le Nouvel Ordre mondial, Texe Marrs a à dire concernant Martini.
Un des favoris de la presse religieuse est le Cardinal Carlo Maria Martini. Martini âgé de 70 ans, est Italien et libéral. Il est l'auteur de 44 livres et parle 11 langues. Un membre de la société secrète et conspiratrice de l'Ordre Jésuite, Martini était responsable de voir à ce que les communautés Protestantes, charismatiques et évangéliques s'approchent de plus près du Catholique romain en utilisant un groupe commun de nouvelles versions bibliques (la NIV, etc.) ingénieusement réalisées par Rome. Au travers ces fausses bibles teintées, l'apostasie a grandi et a fleuri. Billy Graham, Paul Crouch, John McArthur, Charles Stanley, Benny Hinn, Pat Robertson, et de nombreux autres, utilisent et font la promotion des nouvelles versions bibliques dont l'origine est catholique. Le Cardinal Martini a certainement fait un très bon boulot, étant l'homme de confiance du Vatican dans le projet des nouvelles écritures. Va-t-il être récompensé en étant élevé à la papauté ? (3)
L'histoire nous démontre que Martini a été l'homme de confiance du Vatican, pour préparer un texte 'grec commun' afin de rassembler et d'unir tous les chrétiens sous la même bannière.
Le mouvement œcuménique a assuré une collaboration continuelle entre catholiques et protestants concernant la traduction de la Bible, et il y a eu de nombreuses conférences. Lors de la conférence de Driebergen, qui a eu lieu en juin 1964, étaient présents des représentants de l'Alliance biblique universelle et l'Église catholique romaine, qui proposaient la préparation d'un 'texte commun' de la Bible, et une 'traduction commune', qui sera acceptée de tous. En 1965, le Deuxième Concile du Vatican ratifia l'approbation de l'église romaine concernant cela, et en 1967, Carlo Martini se joint au Comité Éditorial International de l'Alliance biblique universelle. Carlo Martini est, Son Éminence Cardinal Carlo Maria Martini, Archevêque de Milan, érudit grec prédominant du Vatican, un jésuite, que l'on croit être probablement le successeur du pape Jean Paul. Il est président du Council of European Bishop's Conference, qui représente 133 000 églises européennes. Le Cardinal Martini est membre du comité éditorial de l'ABU pour la deuxième et troisième éditions du Nouveau Testament Grec (ainsi que la 4e édition qui est apparue plus tard). (4)

L'homme devient divin
Martini propage plusieurs fausses doctrines et est prêt à faire de nombreux compromis afin de créer un climat favorable pour l'éventuel Nouvel Ordre Mondial. Par exemple, Martini est sympathisant avec la doctrine Hindouiste, qui déclare que l'homme serait en mesure de devenir divin.
Parmi les bombes à retardement qu'il transporte à bord de son cargo, il y a la notion du Nouvel Âge que l'homme peut être divin. Parmi les hérésies retrouvées dans le livre de Martini, In the Thick of His Ministry (The Liturgical Press, Collegeville, Minn., 1990), il déclare :
"La déification qui est le but de toute vie religieuse prend place. Durant un récent voyage en Inde j'étais frappé par le désir ardent pour le divin qui pénètre le tout de la culture hindoue. Il donne vie à des formes extraordinairement religieuses et des prières extrêmes qui en disent long…l'humanité devient divine." (p. 42) (5)

Martini sur la réconciliation de Jérusalem
Durant un discours au Concile International pour Chrétiens et Juifs il déclara que toutes les religions du monde, incluant le bouddhisme, doivent se joindre dans la recherche et le désir pour la vérité, qui est retrouvée dans la mythologie, la littérature et l'art de toute culture. Le temps est venu de réunir ensemble la sagesse de l'est et la technologie sophistiquée et la science de l'ouest dans un pèlerinage saint de l'humanité et le cosmos où son but véritable est une JÉRUSALEM RÉCONCILIÉE. (6)
Un regard approfondi des écrits et des activités de Carlo Maria Martini, nous permet de constater qu'il propage de l'hérésie et désire à tout prix créer un Nouvel Ordre Mondial. N'oublions pas non plus qu'il fait partie de l'Église catholique romaine qui enseigne un autre évangile, avec leur dieu gaufrette; leur culte à Marie, reine du ciel; leur purgatoire; leurs sacrements; avec la pleine autorité du pape, Vicaire de Christ lorsqu'il parle ex-cathédra; leurs statues blasphématoires et ainsi de suite…



Bruce Manning Metzger
Bruce Metzger a participé à 4 éditions du texte grec de l'Alliance biblique universelle, il est un de ces hérétiques modernistes qui croient que l'Ancien Testament est rempli de mythes. Metzger était aussi le président de la Reader's Digest Condensed Bible qui retranche 40 % du texte biblique.
Metzger et le Conseil national des églises des États-Unis d'Amérique
Metzger est le directeur du comité de traduction pour la Revised Standard Version du Conseil national des églises des États-Unis d'Amérique. La Revised Standard Version était ouvertement condamnée pour son approche moderniste lorsqu'elle parut pour la première fois en 1952. Aujourd'hui le chef éditorial est parfois invité à parler à des forums évangéliques. La RSV n'a pas changé, mais l'évangélisme a certainement changé ! (7)
Metzger et Rome
Le modernisme de Metzger était bien visible dans les notes retrouvées dans la New Oxford Annotated Bible RSV (1973). Metzger a coédité ce volume avec Herbert May. Elle parut premièrement en 1962 comme la Oxford Annotated Bible et fut la première édition annotée d'une Bible protestante approuvée par une autorité romaine. Elle reçue l'imprimatur par le Cardinal Cushing, Archevêque de Boston, au Massachusetts en 1966. Metzger a écrit plusieurs des notes rationalistes retrouvées dans ce volume et a placé son étampe éditorial d'approbation sur le restant. (8)


La troisième édition du texte grecque de l'Alliance biblique universelle.
Nous pouvons voir les noms de Aland, Martini et Metzger


Kurt Aland
Aland a participé aux quatre éditions du texte grec de l'Alliance biblique universelle. Il est aussi depuis 1940 le coéditeur du texte grec, le Novum Testamentum Graece, de Neslte/Aland. Son épouse, Barbara, est directrice de l'Institut de Recherche Textuelle du Nouveau Testament à Munster, en Allemagne. Tout comme la majorité des critiques bibliques, Aland rejette l'inspiration verbale de la Bible. (9)
Kurt Aland désire voir toutes les dénominations s'unir dans un seul corps tout en acceptant un nouveau canon des écritures œcuméniques qui inclurait les livres apocryphes de l'Église catholique. Aland est aussi un évolutionniste.

Eugene Nida
Nida était le secrétaire exécutif du département de traduction de l'Alliance biblique universelle de 1943 à 1980. À la retraite, il est consultant spécial pour les traducteurs. (10)
Eugene Nida qui ne croit pas que Dieu ait su préserver sa parole est le père de la méthode de traduction blasphématoire appelée l'équivalence dynamique. Cette méthode de traduction adapte la Bible à la culture au lieu d'adapter la culture à la Bible. Par exemple, une traduction esquimaude d'Alaska a remplacé l'agneau par un jeune phoque. Il y a toute une différence entre un agneau et un phoque. Le caractère d'un agneau est totalement contraire à celui d'un phoque. Un autre exemple, ils ont remplacé le lieu de naissance du Seigneur Jésus-Christ qui est dans une étable à celui d'une caverne. Des chauves-souris et des loups naissent dans une caverne, des agneaux naissent dans une étable.
La méthode de traduction apostate de Eugene Nida, a permis à plusieurs versions bibliques de modifier des passages doctrinaux très importants. Par exemple ils ont substituer le mot "sang" soit par "mort" ou "sacrifice". Nous ne pouvons échanger le sang par la mort puisque Romains 5:9 nous enseigne que nous sommes justifiés par son sang, et Romains 5:10 enseigne que nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils.
C'est le sang de Christ qui nous justifie, mais c'est sa mort qui nous réconcilie avec Dieu, les deux ne sont pas interchangeables.
Certains traducteurs tentent à tout prix d'éliminer le mot "sang" car ils rejettent tout simplement la doctrine d'expiation de Christ à la croix et Nida est un de ceux-là.
Nida, faux docteur ?
Dans la parole de Dieu, nous pouvons lire : Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d'entendre des choses agréables, ils s'amasseront DES DOCTEURS SELON LEURS CONVOITISES, Et fermeront l'oreille à la vérité, et se tourneront vers des fables (2 Tim. 4:3, 4).
Eugene Nida enseigne exactement cette ligne de pensée en déclarant que nous devons choisir une Bible selon notre croyance :
Aujourd'hui où nous sommes de nouveau dans une période de transition, certaines personnes se demandent sérieusement, parmi les différentes versions certainement exacte des Écritures, laquelle elles devraient utiliser. La seule réponse valable à cette question est : 'Celle qui communique le plus effectivement la vérité au groupe concerné'. (11)
Non M. Nida, la seule réponse valable n'est pas celle qui communique le plus au groupe, mais plutôt ce que Dieu dit. Nous devons avoir une Bible qui n'ajoute et qui ne retire aucune Parole de Dieu, qui enseigne tout le conseil de Dieu (Deut. 4:2; Apo. 22:18, 19). Qui n'a aucune part avec ceux qui enseignent des fausses doctrines ( Rm 16:17; 2 Tim 3:5; 2 Jn 9-11). Qui n'est pas associé avec les œuvres infructueuses des ténèbres (Ep 5:11). Qui n'est pas liée avec le mouvement œcuménique et le Nouvel Ordre Mondial (Apoc 18:4). Qui ne tort pas le sens des écritures (2 Pi 3:16). Si nous voulons plaire à Dieu nous ne pouvons participer aux péchés d'autrui (1 Tim. 5:22), nous devons nous abstenir de toute apparence de mal (1 The. 5:22), et d'haïr toute voie de mensonge (Ps 119:104), car :
Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles; car qu'y a-t-il de commun entre la justice et l'iniquité? et quelle union y a-t-il entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle ? Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit : J'habiterai au milieu d'eux, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai. (2 Cor. 6:14-17)
Nida acclamé par l'église catholique romaine
Eugene Nida est grandement acclamé par plusieurs, incluant des personnes telles que Alfred Kuen, mais aussi par l'église catholique romaine, comme étant un grand homme de Dieu à qui l'on doit un grand respect, grâce à sa connaissance et son influence concernant la traduction de la Bible. Pour ma part, je n'embarque pas dans le bateau, car un peu de recherches sur Nida et sur ses croyances, nous démontrent qu'il est un hérétique subtile qui endort les gens avec des termes bibliques bien placés. Nida est grandement responsable des versions œcuméniques que nous retrouvons sur le marché aujourd'hui.
"Cette sorte de pestes doit être détruite par n'importe quel moyen," a dit le pape Pie IX dans son encyclique Quanta Cura en 1866. Il parlait des sociétés bibliques, qu'il considérait dangereuses, comme le socialisme et le communisme.
À peine 30 ans plus tard, le pape Léon XIII, dans la constitution Apostolique Officiorum ac Munerum, disait que toute Bible publiée en langue "vernaculaire" (langage commun) était "strictement interdite".
Maintenant, 150 ans plus tard, une de ces "pestes" dangereuses," La Société biblique américaine, publie des bibles qui contiennent même l'imprimatur, l'étampe officielle d'approbation de l'Église catholique romaine.
Qu'est-ce qui a changé ?
Le National Catholic Reporter nous donne un aperçu de ce qui arriva, il rapporta qu'un taux aussi élevé que 50 à 60 pour cent du personnel de la Société biblique américaine sont catholiques, incluant certains membres du conseil d'administration. Un autre employé membre catholique travaille afin de créer un lien avec des éditeurs catholiques, incluant Loyola Press. La clé dans tout cela ? Bibles œcuméniques. Robert Hodgson, le dirigeant catholique de la Bible Society's Research Center for Scripture and Media, donne le crédit pour l'acceptation des sociétés bibliques par Rome à Eugene Nida, qui travailla pour la Société biblique pendant un demi siècle, finalement dirigeant le département de traduction.
Nida est "grandement regardé comme un pionnier dans la méthode de traduction et l'étendue œcuménique," selon le NCR. Une de ses méthodes de traduction pionnières est appelée "l'équivalence dynamique."
Nida a rêvé de voir des bibles qui seraient acceptées par des catholiques et protestants, alors il organisa une conférence en Suisse à la fin des années 1960 invitant le Vatican's Congregation for Propagating of the Faith. Selon le National Catholic Reporter, "le résultat fut un document d'un projet de traduction Catholique-Protestant" que Nida appelait "un point de repère dans la coopération œcuménique." (12)
J'ai en ma possession ce document, et en lisant les points apportés nous constatons que le but est bien d'unir tous les soit disant "chrétiens" ensemble. La doctrine biblique de la séparation de ceux qui faussent l'évangile est totalement ignorée. Regardons ce que l'Alliance biblique universelle a à dire concernant ce document.
Une entente est parvenue sur un document intitulé 'Guiding Principals for Interconfessional Cooperation in Translating the Bible'. Le document, rendu public aujourd'hui (1er juin 1968) en cinq langues, a été émis conjointement par le Comité exécutif de l'Alliance biblique universelle et le Secrétariat du Vatican pour la promotion de l'unité Chrétienne. Elle donnait une ligne à suivre pour le nombre croissant d'églises chrétiennes et communautés qui travaillent ensemble avec la Société biblique dans quelques pays afin de produire des traductions bibliques fidèles aux textes hébreu et grec et aussi d'être acceptable pour tous les chrétiens. L'approbation des autorités compétentes des deux cotés fut rapportée à une réunion du comité exécutif de l'Alliance biblique universelle avec des représentants du Secrétariat pour la promotion de l'unité Chrétienne qui a eu lieu à Londres en janvier. À cette réunion il y avait l'Archevêque de York, le président de l'Alliance biblique universelle, l'évêque J. G. M. Willebrands, Secrétaire du Secrétariat pour la promotion de l'unité Chrétienne, qui annonça que le pape Paul VI avait donné son approbation au document. (13)
Encore une fois je dois faire mention de ce que la parole de Dieu dit :
Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles; car qu'y a-t-il de commun entre la justice et l'iniquité? et quelle union y a-t-il entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle ? Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit : J'habiterai au milieu d'eux, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai. (2 Cor. 6:14-17)

Changement dans le texte grec de L'ABU
L'Alliance biblique universelle est présentement rendue à sa quatrième version du texte grec. Chaque version a amené des changements au texte.
La troisième édition du texte grec de l'Alliance biblique universelle, publiée en 1975, est une révision complète du texte produit précédemment, incorporant plus de cinq cents changements qui ont été faits par Carlo Maria Martini et ses quatre collègues (Metzger, Aland, Black, Wikgren). La troisième édition a été produite quelques années avant qu'elle soit actuellement publiée. La préface déclare que A Textual Commentary on the Greek New Testament (1971), édité par Bruce M. Metzger de la part du Comité, est basé selon cette troisième édition.' La seconde édition a été produite trois ans, soit en 1968, alors 'il semblerait qu'avec aucune accumulation de nouvelles preuves significatives, le même groupe de cinq érudits a changé d'idée à plus de cinq cents endroits. Il est difficile de résister à la supposition qu'ils ne faisaient que deviner.' (Wilburn N. Pickering: The Identity of the New Testament Text: Thomas Nelson, Nashville, 1980). (14)
Toute ces personnes qui se cachent derrière les différentes versions du texte grec que nous avons vues, n'ont nullement l'intention de combattre pour la foi qui a été donnée une fois aux saints (Jude 3), mais désirent plutôt encourager le rationalisme, le modernisme, l'humanisme, l'universalisme et le syncrétisme. En d'autres mots ils ne servent pas Dieu, mais sont plutôt des hérétiques.
Éloigne-toi de l'homme hérétique, après l'avoir averti une première et une seconde fois. Tite 3:10
Ces hommes ont été avertis à de nombreuses occasions, par des hommes fidèles, craignant l'Éternel. Mais à cause de leur rébellion, ils ne se sont qu'enfoncés de plus en plus dans l'apostasie. Nous devons utiliser une Bible qui n'a pas été sujette à la corruption, qui est basée sur les textes que Dieu a su préserver, c'est-à-dire le Textus Receptus. Nous avons toujours aujourd'hui à notre portée une Bible basée sur le Textus Receptus, qui est la version Ostervald. En Anglais nous avons la King James Version. Si vous utilisez une version moderne, vous participez aux œuvres infructueuses des ténèbres. Vous encouragez l'œcuménisme, le rationalisme, le modernisme. Si vous n'êtes pas capable de vous abstenir présentement de toute forme de mal (1 Thes 5:22 ), comment allez-vous faire pour ne pas prendre part au système du Nouvel Ordre Mondial de l'Antichrist ?
La parole de Dieu est remplie d'exhortations à prendre garde de ne pas se faire séduire, malheureusement plusieurs se sont faits séduire par des faux docteurs qui propagent un message dilué. Le Nouvel Ordre Mondial se met en place et plusieurs chrétiens embarquent dans la vague d'apostasie. Des évangélistes et des dirigeants dans les églises se promènent et enseignent qu'il n'y a rien là derrière les multitudes de versions de la Bible. Ils enseignent plutôt de s'aimer les uns les autres et de laisser faire les points qui nous divisent. La parole de Dieu dit :
Celui qui dit : Je l'ai connu, et qui ne garde point ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. Mais pour celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui, et à cela nous connaissons que nous sommes en lui. 1 Jean 2:4, 5
Êtes-vous de ceux qui gardent sa parole ? Lorsque la parole dit ayez le mal en horreur, est-ce que vous avez le mal en horreur, ou rejetez-vous ce passage ? Lorsque la Bible dit, d'haïr toute voie de mensonge (Ps. 119:104), est-ce que vous haïssez toute voie de mensonge, ou négligez-vous ce passage ? Lorsque la Bible dit de ne pas prendre part aux œuvres infructueuses (Éph. 5:11), est-ce que vous vous abstenez des œuvres infructueuses ou dites-vous il n'y a rien là ? Lorsque la Bible dit de ne pas toucher à ce qui est impur (2 Cor. 6:17), est-ce que vous obéissez ou choisissez-vous plutôt de plaire à l'homme ? Lorsque la parole dit de s'abstenir de toute apparence de mal (1 Thes. 5:22), est-ce que vous vous abstenez ou préférez-vous faire comme la majorité et l'appliquer à votre façon ? Lorsque la Bible dit de ne pas participer aux péchés d'autrui (1 Tim. 5:22), est-ce que vous rendez gloire à Dieu en vous abstenant, ou dites-vous comme les gens rebelles, que ce passage ne s'adresse pas à vous ?
Nous avons vu dans ce chapitre que les textes grecs produits et utilisés par l'ABU, ne sont que des textes dilués afin d'unir évangéliques, protestants, catholiques, charismatiques et orthodoxes ensemble peu importe la doctrine. Chers amis, les nouvelles versions bibliques pavent le chemin pour le Nouvel Ordre Mondial. Que les personnes qui y participent soient conscientes ou pas, cela ne change pas les faits, ne vous laissez pas séduire !
  
Références
  1. Garrett, Les; Which Bible Can We Trust?; Christian Centre Press; Queensland, Australia; 1982; p. 151-152.
  2. Lamontagne, Claude; La Bible en Français courant, parole de Dieu ou des hommes ?; 1999; p.43, 44
  3. Marrs, Texe; Power of Prophecy; Austin, Texas; June 2000 (Vol. 2000-06)
  4. de Semlyen, Michael; All Roads Lead to Rome?; Dorchester House Publications; England; 1993; p. 200
  5. Riplinger, Gail; The Language of the King James Bible; A. V. Publications Corp.; Ararat, VA; 1998; p. 132
  6. CARLO MARIA CARDINAL MARTINI, Will he be the next Pope? Balaam Ass
  7. Cloud, David W.; Myths about modern Bible Versions; Way of Life Literature; 1999
  8. ibid.
  9. ibid.
  10. ibid.
  11. Kuen, Alfred; Une Bible et tant de versions !; p. 191
  12. Battle Cry; Christ The Way Publication; May/June 2000; p.4-5
  13. The Bible Translator; United Bible Societies, London England; July 1968; p.101
  14. de Semlyen, Michael; All Roads Lead to Rome?; Dorchester House Publications; England; 1993; p. 200-201
                                                                                                                                                       A SUIVRE...