AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


lundi 1 avril 2013

EST-IL PERMIS DE JUGER?



---

---
     « Prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, reprends, censure, exhorte en toute patience, et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d'entendre des choses agréables, ils s'amasseront des docteurs selon leurs convoitises, et fermeront l'oreille à la vérité, et se tourneront vers des fables.»  2 Timothée 4. 2-4

    La nouvelle idéologie évangélique et le mouvement de la tolérance encouragent les gens à fuir la repentance et l'humilité, pour être remplacés par des excuses telles que : Il n'y a personne de parfait ou encore Ne juge pas. Le manque d'enseignement dans nos églises à ce sujet est flagrant. La repentance n'est plus prêchée. Le péché est pardonné sans qu'il n'y ait de repentance. On accuse ceux qui reprennent le péché de manquer d'amour et de n'avoir aucune tolérance.

       Lorsque Nathan reprit David en lui disant : Tu es cet homme-là ! (2 Samuel 12. 7), David n'a pas répliqué en disant : Il n'y a personne de parfait ou ne juge pas. Non, David a admis son péché et il s'est repenti en demandant pardon à l'Éternel (Ps. 51).
Quand Samuel reprit Saül concernant le butin des Amalécites, Saül ne lui a pas répliqué : il n'y a personne de parfait ou ne me juge pas. Saül répondit à Samuel : « J'ai péché ; car j'ai transgressé le commandement de l'Éternel et tes paroles, parce que je craignais le peuple, et j'ai obéi à sa voix. Mais maintenant, je te prie, pardonne mon péché, et reviens avec moi, et je me prosternerai devant l'Éternel »(1 Samuel 15. 24, 25).

     Il est commun de constater que plusieurs personnes deviennent défensives lorsqu'un péché ou une fausse doctrine est exposé. C'est alors que la porte de sortie par excellence devient Tu n'as pas le droit de juger. Des réponses comme celles-ci démontrent le manque de connaissance et d'enseignement de la parole de Dieu afin de former à la justice (2 Timothée 3. 16). La parole de Dieu nous demande de nous exercer à bien discerner entre le bien et le mal.

Jean 7. 24 : « Ne jugez point selon l'apparence, mais jugez selon la justice.»

Luc 7. 43 : « Simon répondit : J'estime que c'est celui à qui il a le plus remis. Jésus lui dit : Tu as fort bien jugé.»

Luc 12. 57 : « Et pourquoi ne discernez-vous pas aussi par vous-mêmes ce qui est juste ?»

1 Corinthiens 2. 15 : Mais l'homme spirituel juge de toutes choses, et n'est lui-même jugé par personne. 

1Corinthiens 10. 15 :« Je vous parle comme à des personnes intelligentes ; jugez vous-mêmes de ce que je dis.»

1 Corinthiens 5. 12 :« En effet, qu'ai-je à juger ceux du dehors ? N'est-ce pas à vous de juger ceux du dedans ? »

Matthieu 7. 15, 16 : « Gardez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous en habits de brebis, mais qui au-dedans sont des loups ravissants. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.»

1 Jean 4. 1 : « Bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s'ils sont de Dieu: car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.»

Actes 17. 11 : « Ceux-ci eurent des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique, et ils reçurent la Parole avec beaucoup de promptitude, examinant tous les jours les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact.»

Hébreux 5. 12-14 : « En effet, tandis que vous devriez être maîtres depuis longtemps, vous avez encore besoin d'apprendre les premiers éléments des oracles de Dieu ; et vous en êtes venus à avoir besoin de lait, et non de nourriture solide. Or, celui qui se nourrit de lait, ne comprend pas la parole de la justice ; car il est un petit enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux qui, par l'habitude, ont le jugement exercé à discerner le bien et le mal.»

Apocalypse 2. 2 : « Je connais tes œuvres, et ton travail, et ta patience ; et Je sais que tu ne peux souffrir les méchants ; et tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres, et ne le sont point, et tu les a trouvés menteurs.»

2 Timothée 4. 2 :« Prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, reprends, censure, exhorte en toute patience, et en instruisant.»

       Il est clair que la parole de Dieu nous demande de juger toute chose pour voir si cela est de Dieu ou pas. De discerner entre le bien et le mal. Entre les vrais prophètes et les faux prophètes. Comment pouvons-nous discerner entre le bien et le mal si nous ne jugeons pas ? Comment pouvons-nous reprendre si nous ne jugeons pas premièrement ?
Maintenant regardons la mise en garde au sujet de ce que nous ne pouvons pas juger. Dans ces passages nous allons aussi voir les versets que les gens utilisent pour appliquer leur doctrine de ne juge pas. Nous allons voir que ces passages ne s'appliquent pas pour un péché ou une doctrine qui doit être repris, mais bien à des cas spécifiques.

Nous ne devons pas juger du manger ou du boire, ou au sujet d'un jour de fête.

Romains  14. 1-23 : « Quant à celui qui est faible dans la foi, accueillez-le avec bonté, sans discussion d'opinions. L'un croit pouvoir manger de tout ; et celui qui est faible, ne mange que des herbes. Que celui qui mange de tout, ne méprise pas celui qui ne mange pas de tout ; et que celui qui ne mange pas de tout, ne condamne pas celui qui mange de tout ; car Dieu l'a reçu. Qui es-tu, toi qui condamnes le serviteur d'autrui ? S'il se tient ferme, ou s'il tombe, c'est à son maître de le juger ; mais il sera affermi, car Dieu est puissant pour l'affermir. Celui-ci estime un jour supérieur à un autre ; celui-là estime tous les jours égaux. Que chacun soit pleinement persuadé en son esprit. Celui qui observe les jours, les observe, à cause du Seigneur ; et de même celui qui ne les observe pas, ne les observe pas, à cause du Seigneur.  Celui qui mange de tout, mange, à cause du Seigneur, car il rend grâce à Dieu ; et celui qui ne mange pas de tout, ne mange pas à cause du Seigneur, et il en rend aussi grâce à Dieu. En effet, aucun de nous ne vit pour soi-même, et aucun de nous ne meurt pour soi-même. Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur ; soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. Car c'est pour cela que Christ est mort, et qu'Il est ressuscité, et qu'Il a repris la vie, afin de dominer sur les morts et sur les vivants. Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? Ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Christ. Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant Moi, et toute langue donnera gloire à Dieu. C'est pourquoi, chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; mais jugez plutôt qu'il ne faut donner aucune occasion de chute, ni aucun scandale à son frère. Je sais, et je suis persuadé par le Seigneur Jésus, qu'il n'y a rien de souillé en soi ; néanmoins celui qui croit qu'une chose est souillée, elle est souillée pour lui. Mais si ton frère est affligé au sujet d'un aliment, tu ne te conduis plus selon la charité. Ne fais pas périr, par ton aliment, celui pour lequel Christ est mort. Que votre privilège ne soit donc point calomnié. Car le royaume de Dieu ne consiste ni dans le manger, ni dans le boire, mais dans la justice, la paix, et la joie par le Saint-Esprit. Celui qui sert Christ de cette manière, est agréable à Dieu, et approuvé des hommes. Recherchons donc les choses qui tendent à la paix, et à l'édification mutuelle. Ne détruis point l'œuvre de Dieu pour un aliment. Il est vrai que toutes choses sont pures, mais il y a du péché pour celui qui donne du scandale en mangeant. Il est convenable de ne point manger de chair, de ne point boire de vin, et de s'abstenir de tout ce qui peut faire broncher ton frère, ou le scandaliser, ou l'affaiblir. Toi, as-tu cette foi ? Garde-la en toi-même devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne point lui-même dans ce qu'il approuve. Mais celui qui doute au sujet d'un aliment, est condamné s'il en mange, parce qu'il n'agit pas avec foi ; or tout ce que l'on ne fait pas avec foi, est un péché.» 

Colossiens 2. 16 : « Que personne donc ne vous condamne au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'un jour de fête, ou de nouvelle lune, ou de sabbats.»

      Ces passages sont souvent utilisés comme prétexte pour dire qu'on ne doit pas juger. Mais ces passages sont une lampe à nos pieds, dans leur contexte, quand il s'agit du manger, du boire … Nous ne devons pas juger une personne concernant ces pratiques. Notez que les jours de fête ne se réfèrent nullement aux jours de fête païenne tels que l'Halloween, Noël, St-Valentin … mais bien aux jours de fête que Dieu donna au peuple d'Israël. La loi de Moïse interdisait aux juifs de manger certains aliments et les autres nations n'avaient pas cette coutume, il est facile de voir pourquoi Paul a écrit à ce sujet. Il existait entre frères différents arrière-plans (Juifs, Grecs …) et un débat s'était créé concernant, le manger, le boire, et les jours de fêtes …

Nous ne devons pas juger les motifs d'une personne.

1 Corinthiens 4. 1-5 :« Que chacun donc nous regarde comme des serviteurs de Christ et des dispensateurs des mystères de Dieu. Mais au reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous, ou par un tribunal humain ; et je ne me juge pas non plus moi-même. Car je ne me sens coupable de rien ; pour cela, néanmoins, je ne suis pas justifié ; mais celui qui me juge, c'est le Seigneur. C'est pourquoi, ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en évidence les choses cachées dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs ; et alors Dieu donnera à chacun sa louange.» 

Nous ne devons pas juger en hypocrites

« Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés; Car on vous jugera du même jugement dont vous jugez; et on vous mesurera de la même mesure dont vous mesurez. Et pourquoi regardes-tu la paille dans l'œil de ton frère, tandis que tu ne vois pas la poutre dans ton œil? Ou comment dis-tu à ton frère: Permets que j'ôte cette paille de ton œil, et voici une poutre est dans le tien? Hypocrite! Ôte premièrement de ton œil la poutre, et alors tu penseras à ôter la paille de l'œil de ton frère. » Matthieu 7:1-5

      Nous ne devons pas reprendre un frère pour un péché que nous pratiquons nous même. Ce passage enseigne très clairement que nous devons corriger premièrement notre péché, et ensuite nous pourrons allez reprendre notre frère.

        Après avoir jugé si une doctrine ou une prise de position est selon le conseil de Dieu, quel est notre devoir en tant qu'enfant de Dieu, si cette position ou doctrine est fausse ? La parole de Dieu nous exige de les reprendre.

« Prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, reprends, censure, exhorte en toute patience, et en instruisant.» 2 Tim. 4:2

« Ce témoignage est véritable. Pour cette raison, reprends-les sévèrement, afin qu'ils deviennent sains dans la foi»Tite 1:13

« Frères, si quelqu'un d'entre vous s'écarte de la vérité, et qu'un autre l'y ramène, Qu'il sache que celui qui a ramené un pécheur du sentier de l'égarement, sauvera une âme de la mort, et couvrira une multitude de péchés» Jacq. 5:19, 20

S'il s'agit d'une fausse doctrine ou de péché non repenti, la parole nous enseigne de n'avoir aucune part avec eux et de nous en séparer. Ceci inclus toutes les sectes et dénominations qui ne s'en tiennent pas à tout le conseil de Dieu.

« Quiconque est transgresseur et ne demeure pas dans la doctrine de Christ, n'a point Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine de Christ, a et le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous, et n'apporte point cette doctrine, ne le recevez point dans votre maison, et ne le saluez point. Car celui qui le salue, participe à ses mauvaises œuvres.» 2 Jean 9-11

« Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles; car qu'y a-t-il de commun entre la justice et l'iniquité? et quelle union y a-t-il entre la lumière et les ténèbres? Quel accord entre Christ et Bélial? Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle? Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai au milieu d'eux et j'y marcherai; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai.» 2 Cor. 6:14-17

« Or, sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront épris d'eux-mêmes, aimant l'argent, vains, orgueilleux, médisants, rebelles à pères et à mères, ingrats, impies, Sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, Traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant la volupté plutôt que Dieu, Ayant l'apparence de la piété, mais en ayant renié la force. Éloigne-toi aussi de ces gens-là.» 2 Tim. 3:1-5

« Frères, nous vous recommandons aussi, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les enseignements qu'il a reçus de nous.» 2 Thess. 3:6

« Et si quelqu'un n'obéit point à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n'ayez point de communication avec lui, afin qu'il en ait de la confusion. Toutefois, ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère.» 2 Thess. 3:14, 15
« Et ne prenez aucune part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais bien plutôt condamnez-les.» Éph. 5:11

« Ayez le mal en horreur, attachez-vous fortement au bien.» Rom. 12:9

« Abstenez-vous de toute apparence de mal.» 1 Thess. 5:22

« Mais ce que je vous ai écrit, c'est que si quelqu'un qui se nomme frère est impudique, ou avare, ou idolâtre, ou médisant, ou ivrogne, ou ravisseur, vous n'ayez pas de relation avec lui, vous ne mangiez pas même avec un tel hommeOtez donc le méchant du milieu de vous.» 1 Cor. 5:11, 13

« Cependant, je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales contre la doctrine que vous avez apprise, et à vous éloigner d'eux.»Rom. 16:17

« Si quelqu'un enseigne autrement, et ne s'attache pas aux salutaires paroles de notre Seigneur Jésus-Christ, et à la doctrine qui est selon la piété, Il est enflé d'orgueil, il ne sait rien; mais il a la maladie des contestations et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les médisances, les mauvais soupçons, Et les vaines discussions de gens qui ont l'esprit corrompu, qui sont privés de la vérité, et qui regardent la piété comme une source de gain. Sépare-toi de ces gens-là.»1 Tim. 6:3-5

« Éloigne-toi de l'homme hérétique, après l'avoir averti une première et une seconde fois.»Tite 3:10

« Je m'étonne que vous abandonniez si promptement celui qui vous avait appelés à la grâce de Christ, pour passer à un autre évangile; Non qu'il y en ait un autre, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent pervertir l'Évangile de Christ. Mais quand nous-mêmes, ou un ange du ciel vous annoncerait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème! Comme nous l'avons déjà dit, je le dis encore maintenant : Si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème.» Gal. 1:6-9

« Car toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa fornication, et les rois de la terre se sont prostitués avec elle; et les marchands de la terre se sont enrichis de l'abondance de son luxe. Puis j'entendis une autre voix du ciel, qui disait: Sortez du milieu d'elle, mon peuple; de peur que, participant à ses péchés, vous n'ayez aussi part à ses plaies.» Apoc. 18:3, 4


      La parole de Dieu nous enseigne non seulement à nous séparer de ces gens mais aussi à dénoncer l'erreur et même que les personnes ou les groupes afin d'avertir et de mettre en garde nos frères contre ces faux enseignements. Il existe plusieurs exemples dans la Bible où des gens ou groupes on été exposés. Exposer l'erreur ne veut pas dire de prendre plaisir à le faire. Exposer l'erreur ne doit jamais devenir un but personnel ou une vengeance, mais bien plutôt une exhortation pour les saints à s'abstenir des faux enseignements.

« Et ne prenez aucune part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais bien plutôt condamnez-les.» Éph. 5:11

« Or, quand Pierre vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il méritait d'être repris. Car, avant que quelques personnes fussent venues de la part de Jacques, il mangeait avec les Gentils; mais dès qu'elles furent arrivées, il s'en retira et s'en sépara, craignant ceux de la circoncision. Et avec lui les autres Juifs dissimulèrent aussi, de sorte que Barnabas même fut entraîné par leur dissimulation. Mais, quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, selon la vérité de l'Évangile, je dis à Pierre, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis comme les Gentils, et non comme les Juifs, pourquoi obliges-tu les Gentils à judaïser? »Gal. 2:11-14

« Mon fils Timothée, ce que je te recommande, c'est que, conformément aux prophéties qui ont été faites précédemment sur toi, tu combattes suivant elles le bon combat, En gardant la foi et une bonne conscience; quelques-uns ayant perdu celle-ci, ont fait naufrage quant à la foi; De ce nombre sont Hyménée et Alexandre, que j'ai livrés à Satan, afin qu'ils apprennent à ne point blasphémer. »1 Tim. 1:18-20

« Efforce-toi de te montrer éprouvé devant Dieu, comme un ouvrier irréprochable, dispensant avec droiture la parole de la vérité. Mais évite les discours profanes et vains; car ceux qui les tiennent tombent toujours plus dans l'impiété; Et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète, Qui se sont détournés de la vérité, en disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques-uns» 2 Tim. 2:15-18

« De ce nombre sont ceux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent de pauvres femmes chargées de péchés, entraînées, par diverses passions; Qui apprennent toujours, et ne peuvent jamais parvenir à la connaissance de la vérité. Et comme Jannès et Jambrès résistèrent à Moïse, ceux-ci de même résistent à la vérité; gens d'un esprit corrompu, et réprouvés à l'égard de la foi. Mais ils ne feront pas de plus grands progrès; car leur folie sera connue de tous, comme le fut aussi celle de ces deux-là.» 2 Tim. 3:6-9

« Car Démas m'a abandonné, ayant aimé ce présent siècle, et il est parti pour Thessalonique, Grescens pour la Galatie, et Tite pour la Dalmatie.»2 Tim 4:10

« Alexandre, l'ouvrier en cuivre, m'a fait souffrir beaucoup de maux; le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. Garde-toi aussi de lui, car il a fort résisté à nos paroles.» 2 Tim 4:14, 15

« Ils aiment à être tous les jours dans les délices; ce sont des taches et des souillures; ils prennent plaisir dans leurs tromperies, lorsqu'ils mangent avec vous; Ils ont les yeux pleins d'adultère, et qui ne cessent de pécher; ils amorcent les âmes mal affermies; ils ont le cœur exercé à l'avarice; ce sont des enfants de malédiction, Qui, ayant quitté le droit chemin, se sont égarés, en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l'iniquité, mais qui fut repris de son injustice» 2 Pierre 2:13-15

« J'ai écrit à l'Église; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. C'est pourquoi, si je viens, je lui rappellerai les œuvres qu'il fait, en tenant des discours malins contre nous, et que, ne se contentant pas de cela, il ne reçoit pas lui-même les frères, mais empêche ceux qui veulent le faire, et les chasse de l'Église. Bien-aimé, imite non le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien, est de Dieu; mais celui qui fait le mal, n'a point vu Dieu.» 3 Jean 9-11

« Malheur à eux! Car ils ont suivi la voie de Caïn; en effet, ils se sont jetés dans l'égarement de Balaam, l'amour du gain; ils ont péri de la rébellion de Coré.» Jude 11

« Mais j'ai quelque peu de chose contre toi, c'est que tu as là des gens qui tiennent la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre un scandale devant les enfants d'Israël, pour qu'ils mageassent des choses sacrifiées aux idoles, et qu'ils tombassent dans la fornication. Pareillement, tu en as, toi aussi, qui tiennent la doctrine des Nicolaïtes; ce que je hais.» Apoc. 2:14, 15


     La parole de Dieu est clair que nous devons juger si oui ou non nous nous en tenons à toute la doctrine du Seigneur Jésus-Christ. Nous devons reprendre ceux qui sont dans l'erreur, nous en séparer s'ils persistent et qu'aucune repentance n'a été manifestée et nous éloigner des fausses doctrines. Nous devons les exposer et les nommer afin de prévenir les autres du danger et les inciter à la repentance. Se tourner vers des déclarations telles que: Il n'y a personne de parfait ou encore ne juge pas, n'est que de la rébellion envers la parole de Dieu. La parole de Dieu dit que le péché de rébellion est semblable à de la sorcellerie.
     Car la rébellion est autant que le péché de divination, et la résistance autant que les idoles et les théraphims. (1 Samuel 15:23)
        Il y aura une multitude de pécheurs repentis présents avec le Seigneur Jésus-Christ, il n'y aura aucun rebelle !

Claude Lamontagne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.