AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


lundi 1 avril 2013

DES FAUX-FUYANTS



    Voici une série de faux-fuyants ou phrases clés que plusieurs utilisent afin d'éviter une conversation profonde qui mènerait à un enseignement qui condamne leurs fautes ou leurs faux enseignements. Ces faux-fuyants sont souvent utilisés comme porte de sortie. Est-ce que les saintes écritures enseignent une telle approche ? Devrions-nous avoir recours à ces faux-fuyants ? Quelle est la justification biblique pour déclarer de telles choses ? Chers amis, la réalité est que, les gens qui utilisent ces dires ne font que démontrer leur manque de connaissance de la parole de Dieu, et leur manque de repentance face à leurs faux enseignements ! Nul endroit dans les saintes écritures nous retrouvons de telles déclarations, qui nous permettraient d'éviter une conversation concernant une fausse approche menant à une fausse croyance.

(1)  "Il n'y a personne de parfait"

     Ceci est un des faux-fuyants les plus utilisés dans le milieu chrétien. Ce dire est basé sur les passages bibliques qui déclarent que nous sommes imparfaits et que seul Dieu est parfait. Il est vrai que seulement Dieu est parfait, mais ceci ne nous donne aucunement l'excuse d'utiliser ces dires quand vient le temps de reprendre le péché ou de reprendre les faux enseignements. La parole nous exhorte à tendre vers la perfection (Hébreux 6. 1), d'être parfait comme le Père céleste est parfait (Matthieu 5. 48), de travailler à notre salut (Phil. 2. 12). Lorsque David fut repris par Nathan après son adultère avec Bath-Shéba, il n'a pas répliqué "il n'y a personne de parfait". Non, il s'est repenti devant l'Éternel. L'imperfection de l'homme (à cause de sa nature pécheresse) n'est pas une excuse pour continuer à pratiquer le péché. Ce faux-fuyant : "il n'y a personne de parfait" devient l'excuse choisie afin d'éviter et de confronter le problème soumis. La parole déclare de reprendre le péché et les faux enseignements (2 Timothée 4. 2 ; Tite 1. 13 ; Jacques 5. 19, 20), pas de dire : "il n'y a personne de parfait" et de s'en sauver.

(2) " Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés "

      Le faux-fuyant ultime. Ce faux-fuyant est ultra utilisé dans le milieu chrétien et même dans le monde païen. Il est intéressant de constater cependant qu'un grand nombre de gens qui utilisent ce dire ne peuvent même pas donner la référence biblique de ce verset. Nous retrouvons ce passage dans Matthieu 7. 1. Si nous nous en tenons au premier verset seulement, il est normal de croire que nous ne devons pas juger. Cependant si nous regardons le contexte au complet, nous voyons que nous serons jugés du même jugement que nous aurons porté envers les autres, et que si nous jugeons une personne, soyons sûrs de ne pas pratiquer le même péché. Le passage nous indique très clairement que nous devons ôter premièrement la poutre dans notre œil et ensuite nous pouvons ôter la paille de l'œil de notre frère. La Bible est remplie d'exhortations à pratiquer le bon jugement (Jn. 7. 24 ; Luc 7. 43 ; 12. 57 ; 1 Cor. 2. 15 ; 1Cor. 5. 3, 12 ; 1 Cor. 10. 15 ; Matthieu 7. 15, 16 ; 1 Jean 4. 1 ; Actes 17. 11 ; Hébreux 5. 12-14 ; Apocalypse 2. 2). Le problème c'est que les gens sont rebelles lorsqu'ils se font montrer leur erreur. Ils tentent de trouver une porte de sortie, en utilisant un de ces faux-fuyants tels que : Ne jugez point. Où est-il ce verset qui dit : Lorsque tu vois ton frère pécher, laisse-le faire car tu ne peux pas juger ? La parole nous exhorte à reprendre une personne qui s'écarte de la vérité afin de la ramener sur le bon chemin (2Timothée 4. 2 ; Tite 1. 13 ; Jacques 5. 19, 20).

(3) " Ne détruis pas l'œuvre de Dieu "

      Un faux-fuyant qui manque souvent de discernement. Avant de déclarer "Ne détruis pas l'œuvre de Dieu", nous devons exercer le don de discernement afin de pouvoir discerner entre ce qui est de Dieu et ce qui est du malin. La parole de Dieu dit : Bien-Aimés, ne croyez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s'ils sont de Dieu ; car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde (1 Jean 4. 1). Quelqu'un qui pratique les compromis, qui néglige les enseignements de Dieu, qui s'unit avec ceux qui faussent l'Évangile, qui dilue la parole de Dieu, qui s'attache aux choses du monde, qui ne condamne pas les œuvres infructueuses, qui participe au péché d'autrui, qui refuse la correction, qui participe au mensonge, il ne fait pas l'œuvre de Dieu. Il participe plutôt à l'œuvre du malin. Avant de déclarer ce dire nous devons éprouver toutes choses pour voir si cela est de Dieu et les comparer avec les saintes écritures.

(4) " Si cette œuvre est des hommes elle sera détruite, mais si elle vient de Dieu elle sera préservée "

     Plusieurs font appel à ces paroles qui proviennent de Gamaliel dans le livre des Actes, chapitre 5, versets 38, 39. Cependant nous devons remarquer que ces paroles ont été dites par un homme qui ne possédait pas l'Esprit de Dieu. Si nous appliquons cette logique de pensée de Gamaliel, alors nous devons déclarer que les Mormons, les Témoins de Jéhovah, l'Église catholique romaine et toutes les autres sectes proviennent de Dieu car ils vont en s'accroissant et leurs œuvres persistent. Non, cette déclaration n'est nullement un examen pour savoir si l'œuvre est de Dieu ou pas. C'est seulement en scrutant les Écritures que nous pouvons savoir si cela est de Dieu ou pas.

(5) " Garde ça pour toi-même, moi j'aime tout le monde "

     Voici ce que j'appelle un faux-fuyant qui place les gens à se penser plus spirituel et mature que les autres. Une personne qui déclare une telle chose ne fait que démontrer son orgueil et son manque de connaissance des saintes écritures. Où est ce verset ? Il est vrai que la parole nous enseigne que nous devons nous aimer les uns les autres. Mais est-ce que cela veut dire de rester dans l'ignorance concernant les dangers qui nous guettent ? Est-ce que cela veut dire de ne pas reprendre le péché ? Est-ce que cela veut dire de faire l'autruche quand vient le temps de dénoncer les mensonges et les faux enseignements ? En principe une personne qui fait une telle déclaration n'aime pas du tout, tout le monde, car elle les garde dans l'ignorance à cause de son orgueil et de son manque de connaissance biblique. 
     Le sage écoutera et deviendra plus instruit, et l'homme intelligent acquerra de la prudence. (Proverbes 1. 5)

                                                          Claude Lamontagne


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.