AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


mercredi 29 mai 2013

TRAGEDIE : IL EST MORT !





Qui d’entre nous n’a pas déjà d’émotion, frissonné,
En entendant tomber des lèvres d’un être éploré,
Cette sincère exclamation pleine d’amertume et d’oppression ;
Lorsque le visiteur au souffle glacé qui jette la consternation ;
Ce perturbateur qui sans pitié, frappe et sonne le glas,
En paisible foyer, comme là où il n’y a de la trame aucun canevas.
Que de pourquoi qui si souvent nous laissent sans réponse.
Et que parfois, du courage il ne reste pas la moindre once,
Après ces cruels déchirements et ces douloureuses séparations,
Où même le temps qui passe, avec peine semble apporter réparation.
Pourtant dans la plus sombre des vallées peut jaillir une clarté.
Comme dans la nuit la plus obscure peut surgir le rayon inespéré,
Qui peut transformer le plus noir chaos en un pays de lumière
Si vers Celui qui t’a créé, tu lèves les  yeux, tu crois et tu espères !
Dans le sein de ta mère, si merveilleusement tu fus tissé.
Mais la vie, ton souffle de vie, Lui te l’a donné, confié !
Jusqu’au jour où par décret divin, Il te dit : « Ton temps est écoulé,
Monte plus haut, entre en consolation vers Celui qui t’a aimé ! »
C’est pourtant bien là le destin qui à chacun nous est proposé.
Car à tous, n’a-t-Il pas dit :  «  Le monde, j’ai tellement aimé,
Qu’auprès de vous Je suis descendu pour vous frayer un chemin
Afin que tous ceux qui croient en Ma mission, ne périssent point,
Mais qu’au travers de Mes souffrances et de Mon sacrifice,
Vous ayez tous sans exception, accès par Mon saint  office,
Dans le lieu très Saint par Mon sang expiatoire et médiateur.
Car Il n’y a aucune rémission de péché sans Mon sang purificateur !
Il est bien écrit : « Le sang de Jésus nous purifie de tout péché ! »
Ainsi en croyant de cœur, ta conscience et ta vie sont libérées !
Il n’y a donc plus de condamnation pour ceux qui L’ont reçu !
Pour toute ta vie, c’est un merveilleux et nouveau début !
Alors ces gens que si souvent la société humaine refoule
Sans valable raison, comme si leur tête portait une cagoule,
Tu les comprendras, car comme eux, tu recevras un cœur nouveau ;
Et en sécurité tu marcheras avec l’Esprit du renouveau !
Tu ne craindras plus la mort, car par Sa Résurrection
Le Christ Vainqueur lui brisa le pouvoir de son aiguillon !
« Oui, celui qui croit en Moi, demeure et vivra éternellement »
Même quand ton corps retournera à la poussière, tu vivras éternellement !
C’est pourquoi, du fond des âges, Amos, le prophète de Dieu,
Tous nous avertit : « Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu ! »
Et à tous ceux qui sont hésitants, Jésus avec amour leur crie :
« Pourquoi donc, ne veux-tu pas venir à Moi pour avoir la Vie ? »
L’Éternité, oserais-tu comme seul le peut un insensé,
L’affronter en refusant la Grâce de devenir un racheté ?
Non, trop terrible serait pour toi d’envisager l’Enfer d’un tel remord !
Alors pourquoi ne pas éviter ce feu dévorant du regret après la mort ?
Car dit Sa Parole : « Après la mort vient le grand jugement,
Pour tous ceux qui ne L’ont pas cru et reçu de leur vivant ! »
« La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse, »
Celle qui à tous nous dit, aux jeunes comme à la vieillesse :
« Vous tous qui de tant de manières, êtes fatigués et chargés,
Venez à Moi, et de tous vos maux, Je vous soulagerai et vous guérirai ! »
Aujourd’hui, résolument, reçois-Le donc en ton cœur,
Et de joie, de paix, d’amour sera ton parfait bonheur !
Il te gardera et de tout mal, te préserveras ;
Même dans l’épreuve, Sa présence réconfortante te comblera !
Par une vie qui glorifie, avec amour tu L’honoreras.
Et si l’un des tiens de devance, tu le retrouveras.
Ainsi, ne te lamenteras-tu pas comme ceux qui n’ont point d’espérance.
Car en toutes circonstances, Il sera chaque jour ta paisible assurance !
En lisant Sa Parole, t’instruisant, t’affermissant dans le chemin de la Vie,
Jusqu’au moment où Il te dira : « Monte dans le pays de l’Éternelle Vie !
Jean Schwab

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.