AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


dimanche 16 décembre 2012

LE RETOUR DU SEIGNEUR EST TRÈS PROCHE

Le missionnaire J. Reinhard GSCHWEND, qui depuis 40 ans exerce un beau ministère en Afrique du Sud, rapporte dans le journal ''BANTUKLANGE'' (Juin 61) l'expérience d'un de ses collègues qui raconte ce qui suit :

 Le 1er février 1961

«   J'étais sur la route entre Groblersdal et Johannesbourg (150 km environ). Je remarquai soudain, se tenant au bord de la route, un homme convenablement vêtu. Il semblait avoir le désir d'être pris par une auto. Je m'arrêtai aussitôt et l'invitai à monter. En prenant place à côté de moi il me salua par un aimable : ''Bonjour, mon ami !'' Je lui répondis en saisissant la main qu'il me tendait. J'eus alors l'impression que je mettais ma main dans de la fine laine. Pendant que je continuais à circuler sur la route, je ressentis dans l'auto une atmosphère spéciale.
   Je circulais à 100 km à l'heure environ et j'étais troublé et intrigué par l'atmosphère étrange qui régnait dans l'auto, L'étranger se tourna alors vers moi et me dit :
''Ami, la venue du Seigneur est proche, la fin de toutes choses est arrivée, tu dois travailler avec zèle pour le Seigneur. Tu es dans le ministère et tu as les dons !''
   Je répondis aussitôt : ''l'Église est bien organisée pour répandre l'Évangile tout à travers le pays''. L'étranger répondit : 'J'espère que tu connais l'état du monde et de l'Église. Travaille avec toutes tes forces : Engage tes collaborateurs à travailler d'arrache-pied, car le temps est court, très court.''
 Troublé, je regardai l'étranger, … mais il n'y avait plus personne dans l'auto : Je m'arrêtai aussitôt et fis marche arrière, pour retrouver le voyageur, mais en vain. Seules deux empreintes de ses pieds se montraient encore dans de l'auto. Ces traces de pas ne s'y trouvaient pas auparavant. Je dus demander à Dieu son secours pour surmonter la crainte qui s'empara  de moi. Je ressentais toujours encore l'étrange sensation que j'avais eue lorsque j'avais mis ma main dans la sienne. Les mots me manquent pour décrire convenablement cette  expérience. Je ne puis que dire : ''Soyez prêts à  rencontrer le Seigneur !'' »

 Le 4 février : une seconde expérience.

«    Le samedi suivant Dieu me visita de nouveau. J'étais sorti pour faire des commissions, mais je n'étais pas tranquille : quelque chose me poussait irrésistiblement à rentrer chez moi. Je rentrai donc et m'assis à mon bureau pour écrire à un ami l'expérience que je venais de faire sur la route. Alléluia : Je sentis soudain la puissance de Dieu survenir sur moi. Quelqu'un me toucha le bras. Lorsque je levai les yeux je vis debout à côté de moi le même homme que celui qui avait subitement disparu de mon auto 4 jours auparavant. Loué soit le Seigneur : Il me parla de la voix la plus mélodieuse et la plus merveilleuse que j'aie jamais entendue et me donna le message suivant : ''Cette parole concerne l'Église : exhorte les frères à être un en Dieu, à éviter les sujets de dispute, car la fin est proche : La venue du Seigneur ne tardera pas''.
 Message pour le peuple de Dieu : ''travaillez avec zèle : Le temps est court, très court !'' »

Q. T. Swart, pasteur


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.