AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


lundi 17 décembre 2012

LA VRAIE FOI


Le monde définit la foi comme une adhésion ferme de l’esprit (humain) en des systèmes religieux ou en des pratiques supposées apporter le salut, la guérison, la prospérité et même la protection. La foi de par sa définition même exclut l’usage de la raison ; elle n’est donc pas le fruit de la réflexion, mais plutôt de mouvements du cœur, entendu comme la partie la plus profonde de l’esprit humain, selon que la Bible nous le laisse comprendre dans :
       
        Ézéchiel 36. 25-27 : « Je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; Je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et Je mettrai en vous un esprit nouveau ; J’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et Je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai Mon Esprit en vous, et Je ferai que vous suiviez Mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez Mes lois. »

         Marc 7. 19-23 : « Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments. Il dit encore : Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme. »
        
        Jean 13. 2 : « Et après le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au cœur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de Le livrer, »
De ce fait nous pouvons distinguer plusieurs fois :

la foi chrétienne ;
la foi catholique ;
la foi islamique ;
la foi communiste ;
la foi animiste ;
la foi bouddhiste ;
la foi lamaïste ;
la foi hindouiste ;
la foi yogi ;
la foi eckiste ;
la foi rose-cruxienne ;
la foi bahaïe ;
la foi mahi-cari ;
la foi athée (eh oui !) ;
etc.

             La question de la foi est importante ; c’est à ce niveau que se déroule le drame qui précipite de nombreuses personnes dans le lac de feu éternel. Le diable, sachant que Dieu l’a déjà condamné pour subir le châtiment éternel, ne désire pas laisser les hommes jouir de la vie éternelle et des délices du ciel d’où lui Satan et ses anges les démons ont été précipités (Ez. 28) à cause de leur rébellion contre Dieu. Voilà ce pourquoi, Lucifer, devenu Satan, inspire aux hommes selon leurs goûts plusieurs formes d’adoration de lui-même c’est-à-dire de sa propre personne, de nature agréable mais tragique.

            La nature de ces pseudo-religions est agréable parce que permettant à l’homme de pécher volontairement tout en tranquillisant sa conscience. On reconnaît qu’il ne faut pas faire à autrui ce que nous ne désirons pas que l’on nous fît ; cependant le mensonge, la fraude, le vol, l’adultère, le meurtre, l’avortement, la haine, la fausse accusation, l’ingratitude, le rejet de l’étranger, le mépris du pauvre, les injures, la méchanceté, l’avarice, le favoritisme, l’injustice, la corruption, le népotisme, les brimades, le clientélisme, l’abus de biens sociaux… sont astucieusement planifiés et froidement exécutés. L’excuse commune et bien établie est que tout le monde fait de même et que Dieu pardonnera puisque, quelque part, c’est Lui-Même qui permet que ces choses arrivent.

          Et pêle-mêle, Dieu est accusé d’injustice, de méchanceté, de non-assistance par les pécheurs qui payent leurs propres iniquités (Lamentations 3. 37-39) qui sont aigris parce qu’ayant oublié que Dieu ne laisse jamais impunie l’iniquité (Jean 5. 14 ; Nah. 1. 2, 3 ; Romains 6. 23).
         Ces formes religieuses agréables destinées à tranquilliser celui qui viole les commandements de Dieu, celui qui triche, fraude et ment, sont tragiques en ce qu’elles ne lui permettront pas d’échapper au jugement de Dieu après la mort (Hébreux 9. 27). Au demeurant on ne meurt qu’une seule fois. Le pécheur impénitent dira qu’après tout, plusieurs iront en enfer avec lui, et que là-bas ils continueront de se réjouir dans le vice.
         L’idée généralement répandue par le diable est que l’enfer est un lieu de plaisir avec une capitale appelée pandémonium.
         En réalité il n’en est rien ; c’est plutôt un endroit ténébreux où nul ne verra son prochain (Matthieu 25) et ne pourra parler avec quelqu’un ; c’est un endroit où tous gémiront, grinceront des dents, pleureront, en proie aux tourments dans le feu qui ne s’éteint point et seront dévorés par les vers qui ne meurent point (Marc 9. 43, 44) et ceci éternellement (Apocalypse 20. 10-15). C’est un endroit où l’homme passera l’éternité en pleine possession de sa conscience, loin de Dieu et dans une souffrance indicible.
         En vue d’éviter cette souffrance aux hommes qu’Il aime, Dieu a envoyé à la croix Jésus-Christ Son Fils unique mourir pour nous (Romains 5. 8) afin que nous obtenions le pardon de nos péchés. Son sang devait nécessairement couler, car sans effusion de sang il n’y a pas de rémissions des péchés (Hébreux 9. 22)
Jésus-Christ est le seul chemin pour aller au ciel (Jean 14. 6).

MAIS QUI EST JÉSUS ?

        Il faut savoir tout d’abord que Jésus n’est pas une créature de Dieu, ni un éon, ni une entité, ni un homme, encore moins un demi-dieu ou un maître arrivé à la perfection spirituelle. Jésus n’a eu recours à aucune source de connaissance mystique en Égypte pour devenir le Christ de Dieu. En vérité, Jésus a créé le ciel, la terre, les hommes, Lucifer, les anges dont plusieurs sont devenus des démons, et tout dans l’univers (Col. 1. 12-16). Il est le premier-né de toute la création en ce qu’Il est sorti de Dieu (Jean 3. 42, 57-58) avant Ses œuvres les plus anciennes (Hébreux 1. 1-3, 10). Et lorsque nous disons “sorti de Dieu”  nous reconnaissons ainsi qu’Il n’est pas une créature et qu’Il a toujours existé en forme de Dieu (Philippiens 2. 6). Il est authentiquement Dieu le Fils.

        Le Dieu créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible, est formé du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ces trois sont un ; et distinctement chacune des trois personnes est Dieu en toute plénitude sans rien en moins ou en plus quant à sa nature divine ; quoique le Père soit plus grand que le Fils en ce qu’Il a l’autorité sur le Fils.
Il est écrit :
                 Jean 5. 19 : « Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-Même, Il ne fait que ce qu’Il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. »
De plus, Il déclare : 
                Jean 8. 28 : « Jésus donc leur dit : Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que Je suis, et que Je ne fais rien de Moi-Même, mais que Je parle selon ce que le Père M’a enseigné. »
               Jean 16. 28 : « Je suis sorti du Père, et Je suis venu dans le monde ; maintenant Je quitte le monde, et Je vais au Père. »
              Jean 17. 5 : « Et maintenant Toi, Père, glorifie-Moi auprès de Toi-Même de la gloire que J’avais auprès de Toi avant que le monde fût. »
             Jean 10. 29 : « Mon Père, qui Me les a donnés, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de Mon Père. Moi et le Père, Nous sommes un. »

         Ainsi Jésus existait déjà comme Dieu avant que ne fussent créés le monde, Adam et Ève, Abraham, Moïse, Marie mère de Jésus et les diverses religions du monde. Si tu ne reconnais pas la divinité de Jésus et ne l’acceptes pas comme ton unique Sauveur, tu adores un autre Dieu que le créateur du ciel et de la terre, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ; tu adores donc le diable sans le savoir. Marie mère de Jésus, Mahanta, Yogi Bajan, Guru Nanak, Krishna, ne sont pas le chemin pour aller au ciel. Les autres gurus, " Swami ”, ou maîtres ne le sont pas non plus ; si tu adores Jésus le grand réformateur, Jésus le prophète, Jésus le plus grand des initiés, Jésus la créature, sois sûr que tu adores un faux Jésus et que tu n’as pas la vraie foi.
          Seul celui qui confesse le Jésus créateur du ciel et de la terre, créateur de tous les hommes y compris de Marie (celle chez qui Il s’est incarné), seul celui qui reconnaît que ce Jésus-là est le seul médiateur entre Dieu et les hommes (1 Timothée 2. 5), seul celui qui reconnaît que c’est Lui seul qui sauve (Actes 4. 12), seul celui qui reconnaît qu’Il est le seul chemin pour aller à Dieu (Jean 14. 6) et est le seul par qui nos péchés sont pardonnés, seul celui-là a la vraie foi et est donc sauvé. Si ce n’est pas en ce Jésus-là que tu crois, sache que tu n’es pas sur le bon chemin et que, à ta mort, tu iras en enfer.
         Déjà au temps de Jésus-Christ, et bien avant Lui, plusieurs s’appelaient Jésus qui en Hébreux a la même racine que Josué ; après Son incarnation plusieurs aussi ont porté le nom de Jésus. Tu vois bien que Satan peut se jouer de toi et te conduire loin du seul chemin qui mène à Dieu.

         C’est pourquoi, humblement, je t’invite à chercher dans les Saintes Écritures qui est Jésus de Nazareth. C’est seulement lorsque tu l’auras connu que tu expérimenteras la vraie foi en Dieu car la Bible dit :
           1 Jean 5. 10-12 : « Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à Son Fils. Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans Son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. »
         Il est la clé pour ouvrir la porte de la vie éternelle, c'est-à-dire la porte du ciel. Si tu as une fausse clé, comment pourras-tu ouvrir la porte du ciel ?
Le Jésus-Christ, créature de Dieu ;
Le Jésus-Christ, l’ange de l’Éternel ;
Le Jésus-Christ appelé encore “ Père ou Saint-Esprit”  selon la dispensation ;
Le Jésus-Christ, être humain devenu un illuminé, un grand maitre ou un avatar ;
Le Jésus-Christ qui est encore appelé l’archange Michel ;
Le Jésus-Christ appelé peut-être encore Lucifer ;
sont des contrefaçons du vrai Jésus-Christ. Ces Jésus-là sont de pâles et simples imitations du vrai Jésus, créées par Satan pour perdre les hommes. C’est pourquoi délaisse-les et tourne-toi vers le Fidèle et le Véritable (Apocalypse 19. 11), le vrai Jésus, créateur du ciel et de la terre au côté du Père et du Saint-Esprit. C’est ce Jésus seul qui peut te sauver. C’est Lui la source de toute vraie sagesse, de toute vraie connaissance et de toute vraie foi. C’est Lui ton créateur : en L’adorant, tu n’adores pas un homme, encore moins un second Dieu ; mais tu adores le Dieu unique en qui il y a le Père, le Fils et le Saint-Esprit ; et ces trois-là sont un :
           1 Jean 5. 7  : « Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit, et ces trois-là sont un. »
Jésus de Nazareth, le Christ de Dieu est la Parole de Dieu :

          Jean 1. 1-14 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il fut envoyé pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui éclaire tout homme venant dans le monde. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par Elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne L’ont point reçue. Mais à tous ceux qui L’ont reçue, à ceux qui croient en Son Nom,  Elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et la Parole a été faite chair, et Elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé Sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.»
          Jésus-Christ de Nazareth seul sauve :

         Actes 4. 8-12 : « Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël, puisque nous sommes interrogés aujourd’hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache ! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez cru- cifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par Lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »

            Si tu es profondément convaincu de la véracité de ce que tu viens de lire, et si tu désires de tout ton cœur être sauvé et échapper ainsi au jugement de Dieu, ouvre ton cœur à Jésus et fais une prière selon le modèle suivant :

           « Seigneur Jésus, je croyais Te connaitre ; mais à la lecture de ce traité, je me suis rendu compte que j’étais dans l’erreur et dans l’ignorance sur bien de choses Te concernant. Je me repens profondément de tous ces mensonges du diable que j’ai acceptés dans mon cœur depuis bien longtemps. En les défendant et en les propageant, j’ai blasphémé contre Toi et j’ai entraîné plusieurs sur le chemin de la perdition éternelle. Seigneur Jésus, pardonne-moi toutes ces paroles injurieuses à Ton endroit, car Tu es effectivement le créateur du ciel et de la terre, et de tout ce qui s’y trouve. J’accepte et je crois en Ton sacrifice sur la croix pour moi pauvre pécheur. Pardonne-moi mes nombreux péchés de mensonge, de vol, de colère, d’adultère en pensées (même en actes), de fornication, de jalousie, de haine, d’envie, d’injures, d’avortement, de magie, d’enchantement, d’occultisme, de fétichisme, de spiritisme, d’astrologie, de divination. Viens dans mon cœur par Ton Esprit ; écris mon nom dans Ton livre de vie ; fais de moi Ton disciple. Délivre-moi des ruses du diable et des faux prophètes. Merci de m’avoir exaucé. En Ton Nom, Seigneur Jésus, j’ai prié ».


Prie et lis ta Bible tous les jours. N’utilise pas la version Darby ou celle de l’Alliance Biblique Universelle
[i]. Prie afin que Dieu t’indique une assemblée évangélique vivante où tu pourras communier avec des frères et des sœurs en Christ. Fuis Babylone la Grande et les Églises qui collaborent avec elle.

                                                                                  Pasteur Dewis HILLAH



[i]
N’utilise pas d’autres versions de la Bible que celles-ci :
Ø                Louis Segond de la Trinitarian Bible Society (TBS)
Ø                La Bible Martin
Ø                La Old King James (Version anglaise)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.