AVERTISSEMENT

Les articles des différents auteurs publiés sur ce site, sauf avertissement spécial, ont été approuvés par l'éditeur de LA VIE ÉTERNELLE. Cela n’entraîne nullement l’approbation de toutes les publications écrites, audiovisuelles et en ligne de ces différents auteurs, lesquels ont pu momentanément ou définitivement verser dans des hérésies, de fausses doctrines ou dans l’égarement.

Par ailleurs, le comité rédactionnel de votre site n’entend nullement approuver les sites vers lesquels renvoient les liens présents dans ces articles.

( cf notre Politique de confidentialité)


mardi 11 décembre 2012

25 QUESTIONS ET RÉPONSES AU SUJET DU SAINT-ESPRIT


1. REÇOIT-ON LE SAINT-ESPRIT À LA CONVERSION ?

Non. Saint Paul écrivant aux Éphésiens dit au chapitre I v. 13 : «… après avoir entendu la Parole de la vérité, l'Évangile de votre salut, en Lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint- Esprit qui avait été promis...» Il écrit cela en se référant au passage des Actes 19. 1-6. Là, il rencontra quelques disciples et leur posa cette question : «Avez-vous reçu le Saint-Esprit lorsque vous avez cru ? » Ils lui répondirent qu'ils n'avaient pas même entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. C'est pourquoi Paul les instruisit et les conduisit à l'expérience du Saint-Esprit avec le signe du parler en langues. Cela nous permet de réaliser que le baptême du Saint-Esprit est une expérience différente de la conversion.

2. REÇOIT-ON LE SAINT-ESPRIT AU BAPTÊME D'EAU ?

Non. Dans Actes 8. 14-16, il nous est parlé d'un groupe de chrétiens de Samarie qui s'étaient convertis sur la prédication de Philippe l'évangéliste et qui avaient pris le baptême d'eau. Les apôtres envoyèrent Pierre et Jean qui prièrent pour eux et ils furent remplis du Saint-Esprit. Cela montre que nous ne recevons pas le Saint-Esprit au baptême d'eau mais généralement après (voir Actes 2. 38).

3. DOIT-ON PRENDRE LE BAPTÊME D'EAU APRÈS AVOIR REÇU LE SAINT-ESPRIT ?

Oui. Dans Actes 10. 44, quand Pierre alla dans la maison de Corneille et prêcha la Parole, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient. Ceux qui étaient rassemblés dans la maison de Corneille se soumirent eux-mêmes à la volonté de Dieu et étaient disposés à « entendre tout ce que le Seigneur t'a ordonné de nous dire. »Actes 10. 33 Connaissant la sincérité de leur cœur, Dieu les remplit du Saint-Esprit avant le baptême d'eau, mais ils furent ensuite baptisés d'eau. Pierre dit : « Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous ? Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur » Actes 10. 47-48Le baptême d'eau est donc indispensable, même lorsqu'on a reçu le Saint-Esprit.

4. LE PARLER EN LANGUES EST-IL LE SEUL SIGNE DU BAPTÊME DU SAINT- ESPRIT ?

Oui. Tous les signes du croyant, cités dans Marc 16. 17-18, furent manifestés avant la Pentecôte, le parler en langues excepté. Il fut observé le jour de la Pentecôte quand le Saint-Esprit fut répandu, et fit d'eux des chrétiens accomplis. Dans les exemples cités dans les Actes des Apôtres concernant le Saint-Esprit (Actes 2. 4 ; 10. 46 ; 19. 6), le seul signe commun à tous les cas est le parler en langues. Nous pouvons donc conclure que le parler en langues est le signe du baptême du Saint-Esprit.

5. LE PARLER EN LANGUES EST-IL UN SIGNE POUR UN NON-CROYANT ?

Les langues sont un signe pour les non-croyants. Lorsqu'un non-croyant entend un homme parler en langues, il est convaincu de la manifestation de la présence et de la puissance de Dieu. C'est pour cela que nous lisons : «  Les langues sont un signe, non pour les croyants, mais pour les non-croyants. » 1 Cor. 14. 22

6. POURQUOI SAINT PAUL DIT : '' Tous parlent-ils en langues ? '' 1 Cor. 12. 30

Dans 1 Corinthiens 12. 30, l'apôtre Paul se référait au DON des langues. Le signe du parler en langues est différent du don des langues. Bien que tous n'aient pas le DON des langues, tous doivent avoir le Signe du Saint-Esprit qui est le parler en langues.

7. AU JOUR DE LA PENTECÔTE, TOUS ONT-ILS COMPRIS CE QUI ÉTAIT PARLÉ ?

Non. Si tous avaient compris, pourquoi certains se seraient-ils moqués en disant :« Ils sont pleins de vin doux !  » Actes 2. 13. Ceux qui comprirent s'étonnèrent : « Nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu ! »  Actes 2.11

8. DEVONS-NOUS TOUJOURS COMPRENDRE LORSQU'UN HOMME PARLE EN LANGUES ?

Non. La parole de Dieu dit : « Celui qui parle en langues ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères  »  (1Cor. 14. 2), mais dans certains cas, le parler en langues peut être interprété.

9. LE DON DE PROPHÉTIE N'EST-IL PAS PLUS GRAND QUE LE PARLER EN LANGUES ?

Le don des langues, le don de prophétie et le don d'interprétation sont des dons par eux-mêmes. Lisez 1 Cor. 14. 5. Il vaut mieux avoir le don de prophétie que d'avoir les langues sans l'interprétation. Mais les langues, lorsqu'elles sont interprétées, sont l'équivalent de la prophétie.

10. L'AMOUR N'EST-IL PAS PLUS GRAND QUE LE PARLER EN LANGUES ?

L'amour est un trait du caractère de Dieu. Il est répandu dans nos cœurs par le baptême du Saint-Esprit (Rom. 5. 5). Alors que le parler en langues est une manifestation extérieure (bien qu'elle fasse également une œuvre intérieure : 1 Cor. 14. 4), l'amour est le caractère qui résulte de l'œuvre du Saint-Esprit. Il est plus grand que la foi, l'espérance, les dons, y compris les langues, parce qu'il est le seul à subsister jusque dans l'Éternité. Les différents aspects de l'amour sont vus dans 1 Cor. 13. 4-7.

11. JESUS PARLA-T-IL EN LANGUES ?

La Bible ne le dit pas. Mais étant Dieu aucune langue ne lui était inconnue.

12. LES SAINTS DE L’ANCIEN TESTAMENT NE PARLAIENT PAS EN LANGUES QUAND LE SAINT-ESPRIT VENAIT SUR EUX. POURQUOI DONC INSISTER SUR LE PARLER EN LANGUES DE NOS JOURS ?

Dans l'Ancien Testament, l'Esprit de Dieu venait sur diverses personnes à différents moments afin de leur donner la puissance nécessaire pour accomplir des tâches particulières ─ Ex : Gédéon, David, Marie. Mais le Saint-Esprit ne venait pas demeurer en eux. Cette expérience est uniquement pour les Saints du Nouveau Testament (Jean. 14. 17 ; 7. 38-39).

13. QUE SIGNIFIE CE PASSAGE : ''comme vous le voyez et l'entendez″ DANS ACTES 2. 33 ?

Le jour de la Pentecôte, ils virent les manifestations extérieures du Saint-Esprit. Ceux qui l'avaient reçu donnaient l'impression d'être ivres (v. 13) : '' Et ils les entendirent parler dans leurs propres langues des merveilles de Dieu.'' Actes 2. 11

14. QUE NOUS APPORTE LE PARLER EN LANGUES ?

D'après Ésaïe 28. 11-12, celui qui parle en langues éprouve un repos et un rafraîchissement. Dans 1 Cor. 14. 2-3, Paul dit : « Celui qui parle en langues ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est dans l'Esprit qu'il dit des mystères. » Il continue : « Celui qui parle en langue S'EDIFIE LUI-MÊME » 1 Cor. 14. 4

15. POUVONS-NOUS ÊTRE '' EN CHRIST '' SANS LE BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT ?

Non. Jésus, parlant à ses disciples, dit dans Jean 14. 17 : '' L'Esprit de vérité... demeure avec vous et il sera en vous. '' Il se réfère à une expérience future. Au verset 20, il continue : '' En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis en Mon Père, que vous êtes en Moi, et que Je suis en vous''. Il parlait d'un jour particulier où le Saint-Esprit serait donné. Ce jour, comme nous le savons, est le jour de la Pentecôte.Sans avoir reçu le Saint-Esprit, il est donc impossible d'être '' en Christ.''

16. LE FRUIT DE L'ESPRIT N'EST-IL PAS LE SIGNE QUE NOUS AVONS REÇU LE SAINT-ESPRIT ?

Non. Le fruit de l'Esprit et le signe du Saint-Esprit sont deux choses différentes. Nous obtenons le signe du Saint-Esprit quand nous recevons le Saint-Esprit, mais le fruit de l'Esprit est le résultat de l'œuvre du Saint-Esprit. Comme la semence précède la plante et le fruit, de même le baptême du Saint-Esprit (avec le parler en langues) précède la croissance spirituelle et le fruit de l’Esprit qui en est le produit quand la vie est entièrement soumise à l'Esprit (Rom. 5. 5 et Gal. 5. 22-23).

17. LE SAINT-ESPRIT EST-IL VENU, LE JOUR DE LA PENTECOTE, POUR DEMEURER À TOUJOURS ?

Oui. Il est venu pour demeurer dans le cœur de chaque individu qui le reçoit (Jean 14. 16). L'apôtre Pierre dit aussi : '' Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur, notre Dieu, les appellera '' (Act. 2. 39). Nous constatons ainsi que cette promesse est pour tous ceux qui sont appelés de Dieu même de nos jours. Aussi est-il nécessaire de réclamer cette promesse et d'en faire l'expérience.

18. POURQUOI S'ATTENDRE À DIEU POUR RECEVOIR LE SAINT-ESPRIT ALORS QU’IL EST DÉJÀ DANS LE MONDE ?

Jésus, parlant du baptême du Saint-Esprit, a dit : '' Votre Père céleste donnera le Saint-Esprit à ceux qui le Lui demandent '' Luc 11. 9-13. Avant de les quitter, Il ordonna à Ses disciples de rester à Jérusalem JUSQU'À ce qu'ils soient revêtus de la puissance d'En-Haut. Ceux qui Lui obéirent reçurent les bénédictions. Ce commandement reste valable pour tout disciple de tout temps.

19. CERTAINS GRANDS PRÉDICATEURS N'ONT-ILS PAS REÇU LE SAINT-ESPRIT ?

Tous les prédicateurs n'ont pas nécessairement reçu le Saint-Esprit. Nous en voyons un exemplaire dans la Parole de Dieu. Apollos était un homme éloquent, versé dans les Écritures, fervent d'esprit, annonçant et enseignant avec exactitude ce qui concernait Jésus. Il réfutait vivement les Juifs en public, démontrant par les Écritures que Jésus est le Christ (Act. 18. 24-27). Cependant, il n'avait pas reçu le Saint-Esprit et ne savait rien de ce qui s'y rapportait.  Au verset 28, nous lisons qu'Aquilas et Priscille lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.Lisez Actes 18. 26 à 19. 6.

20. EST-IL INDISPENSABLE DE RECEVOIR LE SAINT-ESPRIT POUR ÊTRE ENLEVÉ À LA VENUE DE CHRIST ?

Oui. Christ revient pour l'Église qui est Son corps (Éph. 5. 27 et 1. 22). Or, c'est par le baptême du Saint-Esprit que nous devenons les membres du corps de Christ (1 Cor. 12. 13)

21. EST-IL NÉCESSAIRE D'ÊTRE SANCTIFIÉ PAR LE SAINT-ESPRIT POUR ÊTRE PRÊT POUR LA VENUE DE CHRIST ?

Oui. Le Saint-Esprit fait une œuvre de sanctification dans nos vies (lire Romains. 15. 16 et 2 Thessaloniciens 2. 13). L'apôtre Paul écrit : '' N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption '' (Éph. 4. 30). Cela montre que nous devons obéir au Saint-Esprit pour être sanctifiés et préparés pour le jour de la venue de Christ.

22. JESUS N'A-T-IL PAS ÉTÉ RESSUSCITÉ PAR LA GLOIRE DU PÈRE ? (Romains 6. 4)

Oui. Dans Romains 8. 11, nous lisons que l'Esprit ressuscita Christ d'entre les morts. L'Esprit et la gloire du Père sont donc la même chose. Dans 1 Pi. 4. 14 il est dit : '' L'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu repose sur vous ''.

23. N'Y AVAIT-IL PAS D'ÉGLISE (ou corps de Christ) AVANT LA PENTECOTE ?

Non. Jésus fut ressuscité d'entre les morts et fut élevé à la droite de Dieu. Il reçut du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et Il l'a répandu comme vous le voyez et l'entendez, et Il devint la tête de l'Église (Actes 2. 33 et Éphésiens 1. 22-23).

24. Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE LE SAINT-ESPRIT ET L'ESPRIT DE CHRIST ?

Oui. L’Esprit de Christ révèle le caractère de Christ. Les Saints de l'Ancien Testament avaient en eux l'Esprit en Christ qui leur révélait les souffrances de Christ, mais ils n'avaient pas le Saint-Esprit qui est une expérience propre au Nouveau Testament (1 Pi. 1. 11-12). Chaque croyant, appartenant à Christ par la foi en Lui, possède l'Esprit de Christ mais non le Saint-Esprit (Rom. 8. 9). Le Saint-Esprit est la troisième personne de la Trinité bénie.

25. NE POUVONS-NOUS PAS TÉMOIGNER À MOINS D'AVOIR LE BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT ?

Si nous étudions attentivement Actes 1. 8, nous voyons que Christ ne parle pas de témoigner pour Lui, mais d'être un témoin, c'est-à-dire, révéler Christ par la vie. Le Mot ''témoin'' dans le texte original veut dire martyr. Aussi, après avoir reçu le Saint-Esprit, devons-nous devenir des martyrs. Les disciples témoignèrent de Christ même avant la Pentecôte, mais ne devinrent de réels témoins qu'après avoir reçu le Saint-Esprit.
 Jean Schwab
Lien de téléchargement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.